En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    L'heure de Cherki

    Ligue 1

    Actus

    Ligue 1

    L'heure de Cherki

    18 sept. 2020

    Lyon - Nîmes (21h)

    Après deux matchs sans victoires, l’Olympique Lyonnais n’a pas le choix. S’il ne veut pas mettre déjà en danger ses ambitions, le club du président Aulas n’a d’autres possibilités que de battre Nîmes ce soir. Et si possible en y mettant la manière, pour calmer les supporters que le bon parcours en Ligue des Champions ne suffira pas à calmer encore longtemps la colère intérieure.

    Si les résultats ramenés de Bordeaux (0-0) et de Montpellier (1-2 à 10 contre 11 pendant près d’une mi-temps) ne sont pas catastrophiques, nul doute que Rudi Garcia misait sur un début de saison plus heureux. Si le PSG et l’OM ont aussi perdu des points au cours des trois premières journées, Lille et Rennes ont déjà pris de l’avance dans la lutte pour le podium à laquelle Nice pourrait bien se mêler. Sans parler du bon début de saison des Stéphanois qui renvoie les Lyonnais face à leur médiocrité.

    Sans Aouar, suspendu après son expulsion à Montpellier (le Lyonnais n’a pris qu’un seul match), Lyon se trouve face au défi de l’efficacité offensive. Car si les Gones ont marqué 5 buts depuis le début de saison, deux l’ont été sur penalty (pas toujours flagrants) et un autre par un adversaire contre son camp. Seul Depay a trouvé (à deus reprises contre Dijon), le chemin des filets. Dembélé et Toko-Ekambi quant à eux affichent une méforme inquiétante et poussent Rudi Garcia à chercher d’autres solutions. Ce soir, le salut pourrait venir de Ryan Cherki. Après trois apparitions en cours de match depuis le début de saison, le petit prodige lyonnais pourrait bien profiter des absences conjuguées d’Aouar et Reine-Adelaïde pour débuter. Beaucoup dans l’entourage du club pensent d’ailleurs que la solution aux soucis lyonnais peut venir du joueur de 17 ans.

    Côté Nîmois, les absences de Martinez, Alakouch, Meling, Deaux et Philippoteaux risquent d’être préjudiciables.

    La cote du Quotidien du Foot (sous forme de pourcentages) :

    Lyon – Nîmes (55/45)


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club