En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    L'heure de Genesio

    COUPE DE FRANCE

    Actus

    COUPE DE FRANCE

    L'heure de Genesio

    2 avr. 2019

    > Lyon - Rennes (21h)

    Ce soir face à Rennes, l'OL a l'occasion de se qualifier pour la finale de la Coupe de France et espérer décrocher enfin un trophée, après 7 ans de disette. C'est aussi aujourd'hui que la prolongation de contrat de Genesio doit être officialisée. Comme le dit l'entraîneur rhodanien, « ça compte dans une carrière »...

    Ce mardi 2 avril n’est pas un jour comme les autres pour Bruno Genesio. Alors que Jean-Michel Aulas doit annoncer ce soir sa très probable prolongation de contrat, l’entraîneur de l’OL sait que son équipe n’a pas le droit de se louper face à Rennes. Après le fiasco du quart de finale de Coupe de la Ligue (défaite 1-2 contre Strasbourg au Groupama Stadium), Lyon se doit de se qualifier pour la finale de la Coupe de France et se donner la possibilité de gagner un trophée, ce qui n’est plus arrivé depuis 7 ans et justement, une victoire en Coupe de France. Alors qu’un grand nombre de supporters, dont les Bad Gones, principale association de supporters de l’OL, ont manifesté officiellement leur hostilité à sa reconduction, les retrouvailles s’annoncent aussi compliquées. « Je n'ai pas d'état d'âme par rapport à tout ça, commente l’entraîneur rhodanien qui préfère se concentrer sur le sportif. Ce qui m'importe, c'est d'aller en finale. Pour un entraîneur comme pour un joueur, c'est une étape très importante dans une carrière. Je le prends comme ça. Je ne pense pas à autre chose qu'à ça ».

    Une prolongation annoncée après une élimination serait très mal vécue par les supporters

    Si Rennes peut désormais s’appuyer sur une petite expérience de ce type de rendez-vous à élimination direct, l’avantage reste du côté de L’OL. Non seulement le match a lieu au Groupama Stadium (ce qui n’avait pas empêché Rennes de gagner au mois de décembre), mais il arrive après une victoire lyonnaise vendredi dernier. Pour Bruno Genesio, qui est apparu très décontracté en conférence de presse, en tout cas, pas question de lui affubler une pression supplémentaire. « On ne le prépare pas de manière différente d'un autre match. On fait la même chose que pour un match de Championnat. Sur l'observation et sur ce qu'on prépare pour gagner le match. Même si là, c'est particulier car on les a joués vendredi en Ligue 1 (1-0 pour l’OL), analyse l’entraîneur. Ce qui est différent, c'est la sentence car c'est un match couperet. On n'aura pas l'occasion de récupérer des points sur les matches qui pourraient arriver. Il y a aura une équipe qui sera en finale et l'autre très déçue au coup de sifflet final ».

    Après le coup de sifflet final, Jean-Michel Aulas se prononcera sur son avenir. Un futur (on parle d’un contrat prolongé de 2 ans) qui ne fait plus guère de mystère aujourd’hui, et une incertitude qui n’a pas semblé perturber plus que cela Genesio. « J'ai toujours été serein malgré les tempêtes traversées ces trois dernières années. Je pense que c'est comme ça qu'on doit analyser et vivre les situations difficiles. Il ne faut pas oublier qu'on reflète nos émotions sur les joueurs. Si je suis tendu, il y a de grandes chances que les joueurs le soient aussi. Si je n'ai pas confiance, il y a de grandes chances que les joueurs ne l'aient pas non plus. Ce n'est pas toujours facile, mais j'essaye de le vivre de manière sereine ». 

    Ce qui est certain, c’est qu’en cas de défaite de l’OL ce soir, l’annonce d’une prolongation (qui pourrait être accompagnée de conditions) passerait mal, très mal, vis à vis des supporters.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club