En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Ligue 1 : la saison en 10 questions

    Ligue 1

    Actus

    Ligue 1

    Ligue 1 : la saison en 10 questions

    20 août 2020

    Partie 1 ; questions 1 à 5

    Dès demain la Ligue 1 reprend ses droits avec Bordeaux – Nantes en ouverture (19h). L’occasion de présenter la saison 2020/2021 à travers 10 questions. Partie 1 : questions 1 à 5.

    Qui peut battre le PSG ?

    La réponse est claire et nette : personne. C’est déjà compliqué pour les clubs de Ligue 1 de rivaliser avec l’armada parisienne, mais cette saison, le contexte ne s’y prête pas du tout. Et pas seulement en raison de la crise sanitaire qui a ébranlé le football mondial. Qualifié pour la Ligue des Champions, l’OM aura du mal à rivaliser sur la scène nationale, absent de l’Europe, Lyon pourrait voir ses meilleurs joueurs partir, Lille de son côté se prépare à repartir une nouvelle fois de zéro (avec de nombreux départs), alors que Rennes va avoir du mal à tenir la route sur tous les tableaux (Europe et championnat). Nice ? Pour les Aiglons, le défi sera d’essayer justement de profiter du contexte pour monter sur le podium. Pendant ce temps là, Paris a gardé ses stars (avec certitude pour un an au moins encore) et ressemble de plus en plus à une équipe. Des records de points pourraient même être battus…

    L’OM va-t-il s’écrouler en Ligue 1 ?

    Sincèrement, on ne le pense pas, mais ce sera très dur pour l’équipe de Villas-Boas. Les Marseillais n’auront probablement pas les moyens d’accrocher le PSG et vont se concentrer sur la Ligue des Champions, avec pour objectif de franchir la phase de poules (en sachant qu’ils ne seront pas protégés lors du tirage au sort et seront sûrement dans le 3ème chapeau), ils auront du mal à rester dans le Top 3, voir même le Top 5… Monaco, Nice, Lyon et Rennes seront des adversaires redoutables. Mais si les Phocéens sont épargnés par les blessures (notamment Payet, Mandanda, Rongier, Benedetto et Thauvin s’il reste), ils resteront des concurrents sérieux pour le haut de tableau. On fait confiance à Villas-Boas pour s’en assurer…

    Nice peut-il bousculer la hiérarchie ?

    N’oublions pas pour commencer que les Aiglons ont déjà terminé 5ème du précédent exercice. L’équipe de Patrick Vieira qui a continué à se renforcer (notamment avec les arrivées de Bambu, Lopes ou Schneiderlin) peut donc logiquement postuler à faire mieux encore. Jusqu’à monter sur le podium ? Pourquoi pas… Même s’il est engagé en Ligue Europa, le club de la Côte d’Azur semble avoir le potentiel pour gérer les deux compétitions. Tout dépendra de la fin du mercato (Atal va-t-il rester ?) et de la progression de joueurs comme Dolberg qui est monté en puissance au cours de la saison dernière.

    Monaco peut-il revenir ?

    L’instabilité du club princier (5 coachs en 2 ans) nous amène forcément à nous interroger sur le potentiel de l’équipe. Niko Kovac saura-t-il réussir là ou Jardim, Henry et Moreno ont échoué ? c’est à dire arriver à bâtir une vraie équipe au milieu des allers et venues qui font ressembler le centre d’entraînement à un hall de gare ? Ce sera le défi du tandem que le Croate forme avec Paul Mitchell (nouveau directeur sportif), mais on peut déjà s’inquiéter de ne pas voir grand chose arriver sur le Rocher. Et si Ben Yedder venait à quitter le club, la situation deviendrait vite encore plus compliquée…

    Quel rôle pour les promus ?

    Lorient et Lens : déjà, les noms font sérieux. Tous les deux ont déjà un certain vécu en Ligue 1 et semblent déjà se préparer au mieux pour leur grand retour. De là à les voir jouer autre chose que le maintien ? Non. Il faut être réaliste, les Nordistes comme les Bretons vont d’abord se contenter de viser une deuxième saison en Ligue 1, en espérant souffrir le moins possible. Comme tous les promus, Lorient et Lens vont donc essayer de prendre un maximum de points le plus vite possible pour ne pas tomber dans une mauvaise spirale, et décrocher le maintien le plus tôt possible. Mais on doute qu’ils aient les moyens de faire beaucoup mieux…


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club