En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Lille, des doutes à lever

    LIGUE DES CHAMPIONS

    Actus

    LIGUE DES CHAMPIONS

    Lille, des doutes à lever

    23 oct. 2019

    > Lille - Valence (21h)

    Le LOSC, qui traverse une mauvaise passe, se pose beaucoup de questions... Pour lever les doutes, soulignés par Christophe Galtier lui-même, les Nordistes doivent battre Valence et se relancer dans le groupe H.

    Quelques jours après la défaite à Toulouse (1-2) et la colère froide qui avait suivi, Christophe Galtier a analysé la situation du LOSC avec un peu plus de recul et arrive au même résultat :

    « Je suis revenu sur les défaillances au niveau de l'envie. Il y a eu beaucoup d'erreurs techniques liées à un manque de détermination. On ne pourra pas exister en C1 sans agressivité. Or, en ce moment, on ne gagne pas les duels, » prévient l’entraîneur du LOSC.

    De passage en conférence de presse au côté de son entraineur, Benjamin André n’en pense pas moins. « Nous avons perdu en agressivité lors des deux trois derniers matches, on défend moins en avançant, nous sommes dans une période compliquée physiquement et mentalement.»

    Moins agressifs, moins solidaires aussi, les Dogues ont laissé filer leurs vertus. A Toulouse, on a souvent vu les joueurs s’agacer des maladresses de leurs partenaires et du coup, en faire moins pour les compenser…

    Au delà d’une confiance entamée par des résultats décevants, l’aspect tactique interroge. Faut-il changer de système ? Le fameux 4-3-3-1 qui a permis au LOSC de terminer deuxième la saison dernière a-t-il vécu ? « Non » répond Galtier. « Il a fait ses preuves la saison dernière, et même cette saison à domicile. Ce sont le collectif et les individualités qui sont défaillants. Je trouve que les joueurs ont des repères dans ce système. »

    Pour l’entraîneur lillois, c’est dans l’investissement et la motivation que les joueurs peuvent aller chercher un succès qui les relancerait dans ce groupe H très compliqué. « il faut se sublimer, aller chercher des ressources insoupçonnées. Le but du staff, c'est que les joueurs puissent évoluer sans aucun frein mais également sans pression ».

    Difficile d’enlever toute pression quand on sait qu’une défaite condamnerait sans doute (sauf miracle) définitivement les Dogues… Benjamin André, lui, gère plutôt bien la situation. « Ce match arrive au bon moment, il faut se libérer », explique l’ancien Rennais. Espérons que tous ses partenaires soient convaincus de la même chose…


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club