En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    L'incroyable histoire de Choupo-Moting

    LIGUE DES CHAMPIONS

    Actus

    LIGUE DES CHAMPIONS

    L'incroyable histoire de Choupo-Moting

    13 août 2020

    De roue de secours à héros

    Transféré au PSG à la surprise générale il y a deux ans, Eric-Maxim Choupo-Moting est devenu une simple roue de secours cette saison. Ressorti quasiment du placard pour jouer la Ligue des Champions après le départ de Cavani, il s'est transformé en héros à Lisbonne.

    Quand il pose ses valises à Paris, fin août 2018, les supporters parisiens se demandent ce que cet international camerounais encore inconnu en France vient faire au PSG. C’est une idée de Thomas Tuchel qui a connu le Camerounais né à Hambourg lors de son passage à Mayence et qui en a gardé un excellent souvenir. « C’est un joueur très fiable qui vient pour être la doublure de Cavani, qui a une très bonne mentalité », expliquait notamment l’entraîneur allemand pour justifier ce transfert improbable. Laissé libre par Stoke City avec qui il venait de marquer 5 buts en 30 apparitions, le joueur qui a fait l’essentiel de sa carrière en Alllemagne (il est passé par Hambourg, Nuremberg, Mayence et Schalke 04) ne refuse pas l’opportunité de sa vie. Rejoindre un des plus bels effectifs d’Europe au côté des Cavani, Neymar et Mbappé. Et tant pis si les observateurs rejoignent les supporters pour trouver qu’il fait un peu « tâche ». Un sentiment qui restera toujours, symbolisé par le fameux ballon de Nkunku qu’il arrête sur la ligne alors qu’il rentrait dans le but strasbourgeois (2-2, le 7 avril 2019).

    Souvent moqué sur les réseaux sociaux, Choupo-Moting n’en demeure pas moins très apprécié dans le club de la capitale. Autant dans le vestiaire que par les supporters qui en font une sorte de « chouchou » un peu gauche et toujours de bonne humeur. Mais la bonne humeur justement ne suffit pas à justifier sa place dans une des meilleures équipes d’Europe. Et un an après son arrivée, Leonardo de retour aux affaires va chercher Icardi à l’Inter pour concurrencer Cavani, conscient que Choupo, auteur de seulement 3 buts en 26 apparitions (toutes compétitions confondues) n’est pas le buteur qui va permettre à Paris d’atteindre ses ambitions. L’idée est d’attendre la fin de son contrat et de se quitter bons amis.

    En février, au moment de donner la liste des 27 joueurs qualifiées pour jouer la phase finale de la Ligue des Champions, Choupo est logiquement écarté. Son temps de jeu est de plus en plus réduit (12 apparitions toutes compétitions confondues, 447 minutes en Ligue 1). Petit à petit, on commence même à oublier qu’il fait partie de l’équipe…

    Sans le refus de Cavani de prolonger, il ne serait pas à Lisbonne

    Et puis au mois de mai, tout bascule. Cavani décide de finir son aventure parisienne immédiatement et refuse de prolonger de deux mois pour terminer la saison. Choupo, lui, accepte sans sourciller. A l’instar de Rico et Thiago Silva. Aussi logiquement qu’il en avait été exclu, le Camerounais est donc ajouté à la nouvelle liste de l’UEFA pour finir la saison. Une mesure exceptionnelle prise par l’instance du football européen pour pallier justement aux problèmes d’effectif des clubs qui verraient des joueurs en fin de contrat refuser de prolonger.

    Le 1er août dernier, si Choupo-Moting s’envole pour le Portugal avec l’équipe du PSG c’est donc en raison de ces deux éléments importants : le refus de Cavani de jouer la fin de la saison et le nouveau règlement de l’UEFA. Mais cela ne veut pas dire pour autant que le Camerounais a pris du poids dans l’effectif parisien. Lors des deux finales de coupe, le n°17 du PSG ne jouera pas la moindre minute. Malgré les matchs insipides d’Icardi, malgré la blessure de Mbappé, Choupo-Moting regarde du banc ses partenaires remporter les deux trophées. D’ailleurs, règlement oblige, ces deux trophées ne sont pas inscrits à son palmarès.

    Hier soir à Lisbonne, c’est une autre règle de l’UEFA qui va lui être bénéfique. Comme au PSG d’ailleurs. 5ème parisien à rentrer sur la pelouse (en même temps que Rico remplaçant Navas blessé), celui qui était tout juste considéré comme une roue de secours est devenu un héros. D’abord en étant à l’origine du but de l’égalisation (90ème) en servant Neymar par dessus la défense de l’Atalanta (Neymar qui centre pour Marquinhos), puis en inscrivant le but de la victoire (93ème). Aujourd’hui les supporters veulent le voir titulaire en pointe en demi-finale mardi prochain. On doute que Tuchel aille jusque là, mais une chose est sûre : si le PSG allait au bout de la compétition, Choupu pourra fièrement inscrire le trophée sur sa carte de visite.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club