En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    L’Olympico et le penalty imaginaire

    Ligue 1

    Actus

    Ligue 1

    L’Olympico et le penalty imaginaire

    13 nov. 2019

    Incroyable révélation de la DTA !

    Incroyable révélation de la direction technique de l’arbitrage : Dimitri Payet n’aurait jamais dû pouvoir ouvrir la marque sur penalty dans l’Olympico ! Non pas parce la main de Thiago Mendes ne méritait pas d’être sifflée, mais parce que, quelques secondes plus tôt, Sanson avait lui même fait main. C’est cette main qui aurait dû être sifflée et non pas celle du Lyonnais. 

    Ce sont les nouvelles règles instaurées par l’IFAB qui demandent aux arbitres de siffler ce type de main depuis peu. 

    Désormais en effet, toutes les mains offensives sur un but ou une occasion de but sont sifflables. « L'arbitre n'a plus à se poser de question, a expliqué Pascal Garibian, le directeur technique de l'arbitrage à nos confrères de l’Equipe. S'il avait fait cette main dans sa propre surface, elle n'aurait en revanche pas été sanctionnée. »

    En fait, il s’agit donc d’une erreur de la part des arbitres de la VAR qui n’auraient pas visionner cette main, mais se sont uniquement intéressés a celle de Thiago Mendes. Il aurait fallu revenir plus tôt en arrière pour voir la main et donc annuler la sanction sifflée par l’arbitre.

    Une grave erreur qui donne entièrement raison à Jean-Michel Aulas (qui dénonçait cette erreur dès la fin du match) et qui entache malheureusement l’Olympico brillamment dominé par l’OM. Car nul ne sait ce qui aurait pu se passer dans ce match sans le penalty, même si les Marseillais paraissaient dans un bien meilleur soir que les Lyonnais.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club