En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    L’OM, le rachat ou la crise

    COUPE DE LA LIGUE

    Actus

    COUPE DE LA LIGUE

    L’OM, le rachat ou la crise

    30 oct. 2019

    > Monaco - OM (21h05)

    Crise : le mot est peut-être un peu fort, mais la défaite à Paris a fait beaucoup de mal à l’OM et Payet et ses partenaires supporteraient difficilement un nouvel échec avant la réception de Lille le week-end prochain.

    De tous les 16èmes de finale de Coupe de la Ligue, celui de l’OM a Monaco est de loin le plus passionnant. Si les Monégasques vont jouer sans pression (et avec de nombreux changements), c’est moins le cas des Marseillais. 3 jours après l’humiliation du Parc des Princes, Mandanda et ses coéquipiers ont besoin de se faire pardonner et de rassurer leurs supporters sur la capacité de la équipe à s’imposer face à des équipes « de leur championnat » (pour reprendre une expression d’AVB.

    « Le moral, forcément, est affecté. 4-0 ce n'est jamais facile à digérer, notamment contre le PSG. Mais on a montré un autre visage en deuxième mi-temps et je pense qu'il y a eu de bonnes choses de faites, même si on est passés à côté de notre première mi-temps, il faut le dire, et même s'il y a aussi un adversaire en face, à longuement expliqué Dimitri Payet en conférence de presse hier. « Mais il faut vite évacuer ce match et penser à ce qui va venir parce qu'on a un match couperet, un match de Coupe, soit ça passe, soit ça casse, donc il va falloir faire ce qu'il faut pour le gagner. Et ensuite deux matches à la maison super importants face à des concurrents directs(Lille et Lyon) où là il faudra répondre présent. »

    A force de clamer haut et fort que le classico était joué d’avance contre « les milliards » du PSG, l’OM ne peut se permettre une nouvelle sortie de route. D’autant plus que Jardim devrait mettre son tandem d’attaque (Slimani - Ben Yedder) au repos. 
    Agacé AVB a quant à lui demandé aux journalistes d’arrêter de parler du classico pour « passer à autre chose ». Très critiqué après sa communication et sa tactique au Parc, l’entraîneur portugais joue aussi très gros. seule une victoire ce soir peut apaiser la colère qui gronde à Marseille et remettre l’OM à l’endroit avant la réception de Lille le week-end prochain. 

    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club