En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    L'OM sans filet à Bordeaux

    Ligue 1

    Actus

    Ligue 1

    L'OM sans filet à Bordeaux

    5 avr. 2019

    > Bordeaux - OM (20h45)

    Alors que tout autre résultat qu'une victoire à Bordeaux confirmerait le terrible échec du Champions Project, les Marseillais sont plus que jamais eu pied du mur. Mais ils ont aussi largement les moyens de s'imposer en Gironde.

    Cette fois, l’OM n’a plus de filet. En cas de défaite à Bordeaux en match d’ouverture de la 31ème journée, Rudi Garcia ne pourra plus évoquer l’arithmétique pour expliquer que l’OM a encore le droit d’y croire. Une défaite (ou même un match nul) de l’OM ce soir, suivie d’une victoire de Lyon demain contre Dijon, éliminerait définitivement les Marseillais de la course au podium. Avec 10 ou 11 points d’avance et 7 matchs à jouer, cette 31ème journée condamnerait alors les Marseillais à se battre uniquement pour la 4ème (voir la 5ème en cas de victoire de Paris en Coupe de France). Une situation que Rudi Garcia a déjà envisagé à travers son discours. « Ce que je veux, c'est me qualifier pour une Coupe d'Europe, et si possible la meilleure possible », expliquait l’entraîneur Marseillais en conférence de presse. L’allusion à la Ligue Europa n’est pas anodine…

    Le bon moment pour enfin gagner à Bordeaux

    Mais on n’en est pas encore là. Non seulement l’OM n’a pas encore perdu à Bordeaux, mais Lyon n’a pas non plus gagné d’avance face à Dijon. Avouons-le quand même : si les Gones ont été très décevants mardi et peuvent être perturbés par la séance de communication tragi-comique qui s’en est suivie, Dijon na paraît pas avoir les moyens de venir distribuer de nouvelles claques au Groupama Stadium.

    En revanche, s’il y a un moment pour mettre un terme à la série bordelaise (42 ans sans perdre à domicile devant l'OM), c’est bien maintenant. Malgré les discours mobilisateurs et les désirs affichés, le club s’est surtout transformé en laboratoire ces dernières semaines. En choisissant de se séparer de Ricardo pour installer Paulo Sousa, les nouveaux patrons du club ont clairement opté pour l’avenir. L’entraîneur portugais l’a d’ailleurs reconnu lui-même : les derniers matchs de la saison vont surtout lui servir à évaluer ses joueurs et leur aptitude à se fondre dans le système de jeu qu’il souhaite mettre en place. Un 3-4-3 très exigeant qui demande un énorme investissement des latéraux (entre autres) et un sens tactique aiguisé chez les attaquants.

    En face, malgré le couac contre Angers et les risques de démobilisations qui planent au dessus de l’équipe comme une épée de Damoclès, l’OM les moyens de bousculer des Bordelais plus solides défensivement, mais qui tournent au ralenti offensivement. « Il nous faut un peu de temps, avec ces nouvelles consignes, des nouvelles choses à faire », explique Jimmy Briand. « On travaille chaque jour pour nous améliorer. On a vu que défensivement on était au point, et maintenant, il faut retrouver ce jeu offensif ».

    Casser la série pour booster la fin de saison…

    Gagner à Bordeaux et casser une série aussi historique pourrait avoir des vertus insoupçonnées pour l’équipe de Rudi Garcia et pourquoi pas la guider vers un exploit retentissant ? Après tout, Lyon pourrait ne pas battre Lille lors de la 35ème journée et perdre au Vélodrome une semaine plus tard ? Cela ferait au minimum 5 points de repris.

    Pour ça, l’OM n’a plus le droit à un joker (si on pouvait penser qu’il en avait un…) et doit absolument s’imposer au Matmut Atlantique. « Il y a des matchs charnières, déclic, OM-Bordeaux fut l'un de ceux-là, et on fera tout pour que Bordeaux-OM le soit aussi », annonce Rudi Garcia, certain que son équipe peut le faire. Après tout, les séries, aussi longues soient-elles, n’ont jamais marqué de buts…

     


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club