En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Lyon, attaque en berne

    LIGUE DES CHAMPIONS

    Actus

    LIGUE DES CHAMPIONS

    Lyon, attaque en berne

    20 août 2020

    Garcia n'a pas trouvé la soultion

    En affirmant après la rencontre hier que « l’attaque de Lyon n’était pas moins forte que celle du PSG », Hans Dieter Flick a dit une énorme bêtise. Consciemment, pour rassurer son équipe ? Il faut l’espérer pour lui sinon la préparation de la finale risque de s’en ressentir… Parce qu’il faut être lucide, et Rudi Garcia l’a souligné en conférence de presse, « quand on ne marque pas, c’est compliqué de gagner ».

    Si l’entraîneur de l’OL a trouvé un milieu de terrain de niveau international avec le trio Caqueret – Guimaraes – Aouar, en revanche, il n’a pas réussi à trouver un rendement offensif digne du final 8. Entre un Depay qui n’aura jamais été à son niveau (ce qui est logique après 6 mois d’arrêt dus à une rupture des ligaments croisés), un Toko Ekambi dont on se demande plus s’il a le niveau Ligue des Champions et un Moussa Dembélé réduit au rôle de joker, l’OL a pâti de sa faiblesse offensive. Une lacune déjà apparue en finale de la Coupe de la Ligue contre le PSG, criante face à la Juventus (les Lyonnais ont marqué sur un penalty litigieux le but qui les qualifiait) et même encore face à City. Sur les trois buts inscrits contre les Mancuniens, seul le premier (sur un contre) compte vraiment. Le second aurait pu être refusé pour une faute de Dembélé sur Laporte et le troisième arrive en toute fin de match quand les Anglais se ruent à l’attaque (et auraient d’ailleurs dû égaliser sans l’incroyable raté de sterling).

    Hier soir, les Gones auraient mérité d’ouvrir le score quand Depay s’est retrouvé face à Neuer, puis ont souffert des maladresses de Toko-Ekambi qui auraient pu leur permettre de rester dans le match, voir mieux. Depay diminué, Toko-Ekambi pas au niveau, Garcia manquait d’armes pour aller plus loin dans la compétition.

    En réussite en défense (ou Marçal et Cornet, présentés comme les points faibles de l’équipe ont été au rendez-vous), ingénieux au milieu (avec la mise en place d’un trio incroyable), Garcia n’a pas trouvé la bonne solution devant. Dembélé et Traoré pâtissant de ses choix (et de leur finale de Coupe de la Ligue ratée).

    Un problème qui pourrait encore s’aggraver si Depay, Dembélé et Aouar venaient à partir d’ici le 5 octobre (Troré aussi est sur la liste des partants possibles). L’apport de Kadewere ne suffira pas aux Gones, même s’ils ne joueront pas l’Europe. Se renforcer dans le secteur offensif doit devenir une priorité.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club