En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Lyon, un été en enfer

    LIGUE DES CHAMPIONS

    Actus

    LIGUE DES CHAMPIONS

    Lyon, un été en enfer

    23 oct. 2019

    > Benfica - Lyon (21h)

    Si on regarde la balance financière (+ 45 millions), le mercato estival reste une réussite, mais si on s’attarde sur les performances sportives (arrivants comme partants), c’est un cauchemar.

    Le moins que l’on puisse dire est que le mercato de l’été 2019 a du mal à se justifier pour l’Olympique Lyonnais, et ce dans les deux sens.

    A bien regarder les parcours des uns et des autres, il est évident que rejoindre le club du Rhône cet été, mais aussi le quitter, n’est pour l’instant par une franche réussite. Si on pouvait s’inquiéter dès le mois de juillet sur le niveau de l’OL 2019/2020 par rapport au précédent exercice, après avoir perdu Fékir, Mendy ou Ndombélé, on ne peut pas franchement se réjouir des performances des deux premiers et même du dernier loin de Lyon…

     

    Ils sont arrivés cet été

    Youssouf Koné, Jean Lucas, Joachim Andersen, Thiago Mendes et Jeff Reine-Adelaide. Avec les renforts de ces 5 joueurs, Jean-Michel Aulas pensait bien avoir réalisé un super recrutement. Mais, en dehors de Reine-Adelaide, que ses entraineurs (Garcia comme Sylvinho) semblent avoir du mal à intégrer dans l’équipe, ou Koné, qui fait ses matchs (sans plus), les autres déçoivent. Andersen ne joue plus, Jean Lucas a un très faible temps de jeu et Thiago Mendes, marche complètement à côté de ses pompes. Tous sont en tout cas très loin du niveau de ceux qu’ils sont venus remplacer. A tel point qu’ils plombent l’OL, orphelin de leurs prédécesseurs. Au total, c’est quand même 88 millions d’euros que les Gones ont investi, sans aucun retour pour l’instant…

    Fékir parti pour jouer le maintien !

    Ils sont partis cet été

    Nabil Fékir, qui a rejoint le Bétis Séville à la surprise générale vit des moments difficiles en Espagne. Replacé plus bas par son entraineur (le poste que lui avait réservé Sylvinho), l’ancien capitaine de l’OL ne parvient pas à tirer les Andalous vers le haut. Résultat : après 9 journées, et avant d’aller chez le troisième (Grenade), le Bétis est 18ème et semble déjà condamné à jouer le maintien.

    On lui promettait le meilleur et une ascension fulgurante, mais pour l’instant, il est bloqué. Ferland Mendy, freiné par des blessures, mais surtout la concurrence de Marcelo, fidèle lieutenant de Zidane, ne joue pas (2 titularisation en Liga et une en C1 au Parc). Où uniquement quand Marcelo est absent.

    Enfin, celui qui s’en sort le mieux individuellement est sans doute Tanguy Ndombélé, mais collectivement… Tottenham vit un début de saison catastrophique. Seulement 7ème, les Spurs sont déjà à 13 points du leader (Liverpool) et 7 de son dauphin (Manchester City).


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club