En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Maolida fait attendre Nice

    Ligue 1

    Actus

    Ligue 1

    Maolida fait attendre Nice

    23 févr. 2019

    > Amiens - Nice (20h)

    18ème attaque de Ligue 1 avec 19 buts inscrits en 25 journées, l’OGC Nice ne parvient pas à trouver la bonne formule offensivement. Recruté l’été dernier pour 10 millions d’euros, Myziane Maolida (20 ans) est le symbole des maux niçois en attaque cette saison.

    Formé à Lyon, Myziane Maolida profitait l’été dernier de son faible temps de jeu dans le Rhône (333 minutes de jeu en 13 apparitions en Ligue 1) pour obtenir un bon de sortie et rallier la Côte d’Azur. Débarqué avec l’étiquette d’immense espoir, l’attaquant franco-comorien souhaitait lancer sa carrière sous les ordres de Patrick Vieira. Au passage, l’OGC Nice faisait un chèque de 10 millions d’euros aux Gones (plus 30% sur une éventuelle revente)… Bénéficiant de la confiance de son entraîneur, Maolida enchaîne les titularisations entre la 2ème et la 13ème journée du championnat. Un temps de jeu conséquent, mais aucun but pour le joueur né à Paris. Après des débuts un peu laborieux, sauvés par ses 2 passes décisives réussies lors de la victoire de Nice 2-1 face à Rennes le 14 septembre dernier. Mais très vite, le joueur de 19 ans (qui vient de fêter son 20ème anniversaire) va susciter de la frustration. Buteur pour la première fois de la saison fin octobre en Coupe de la Ligue (victoire de Nice 3-2 face à Auxerre), le numéro 26 niçois ne parvient pas à trouver la faille en Ligue 1.

    Des statistiques qui posent forcément problème, mais qui n’inquiètent pas le principal intéressé qui « Je monte crescendo, j'essaye de prendre mes marques, de trouver des automatismes avec mes nouveaux coéquipiers, et je trouve que c'est de mieux en mieux », déclarait-il dernièrement devant les caméras de Téléfoot.


    Dans une attaque en berne ou seul Allan Saint-Maximin semble surnager (22 matchs, 6 buts), Maolida peut également compter sur le soutien de son entraîneur qui reste dans la lignée de ce qu’il déclarait l’été dernier lors de l’arrivée du jeune lyonnais. « On va lui laisser le temps de prendre ses marques, de se connaître. C’est quelqu’un qui aime percuter, attaquer, aller de l’avant, il est également bon en 1 contre 1. L’objectif est de le faire grandir et de faire en sorte qu’ils deviennent un joueur important de l’OGC Nice et de la Ligue 1. »

    6 mois plus tard, force est de constater qu’il grandit tout doucement. En cause notamment, des blessures à répétition qui freinent sa progression.

    Le joueur qui avait raté la fin de l’année 2018 en raison d’une fissure du pied reprenait l’année 2019 dans l’espoir de s’imposer. Malheureusement, le sort semble s’acharner sur l’attaquant des Aiglons. Touché aux ischios-jambiers juste avant le déplacement à Angers (défaite de Nice 3-0 samedi dernier), Maolida devrait encore manquer deux semaines de compétition avec le club 9ème de Ligue 1.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club