En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Marcelo s'attaque aux Bad Gones

    Olympique Lyonnais

    Actus

    Olympique Lyonnais

    Marcelo s'attaque aux Bad Gones

    15 déc. 2019

    « Une campagne contre moi »

    La crise ouverte entre l’Olympique Lyonnais et une partie de ses supporters vient de prendre une nouvelle dimension. Quelques heurs avant le coup d’envoi d’une rencontre capitale pour l’avenir du club en Ligue 1 (en cas de victoire les Gones intègreront le Top 5), Marcelo est longuement revenu sur les incidents de mardi soir. A travers un long message posté sur son compte Instagram, le défenseur brésilien de l’OL s’en est pris aux Bad Gones qu’il considère comme un groupe hostile, coupable à ses yeux de mener une véritable campagne contre lui.

     

    « Depuis l'an dernier, des membres des Bad Gones mènent une campagne contre moi et j'ai été menacé par un membre de ce groupe après le match de Ligue des champions contre Benfica, explique Marcelo. Et je ne suis pas le premier joueur à avoir un problème avec ce groupe organisé. Compte tenu de tout cela, je ne peux rester silencieux et me laisser traiter de la sorte. »

    Le défenseur lyonnais, qui a fait des doigts d’honneur à l’encontre des supporters, a tenu à s’expliquer sur son attitude, laissant entendre que la haine des Bad Gones à son égard était teintée de racisme. « Je suis contre toute forme d'insulte et de racisme. Après avoir vu cette banderole de mauvais goût contre moi, qui était déjà là depuis quelques matches (…) Je m'excuse si ma réaction a blessé quelqu'un. Mais chacun à ses limites. »

    Des propos qui arrivent après ceux tenus par Jean-Michel Aulas dans la semaine, expliquant regretter avoir suivi l’avis des supporters en laissant partir Génésio en fin de saison dernière. Alors qu’il est difficile de penser que la démarche de Marcelo ait été faite sans que le club ne soit prévenu, on constate une cassure de plus en plus prononcée par la frange extrême des supporters lyonnais. On saura dans moins d’une heure dans quel camp se situe le reste des tribunes du Groupama Stadium.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club