En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Maxwel Cornet : « j’ai franchi un cap »

    Lyon

    Actus

    Lyon

    Maxwel Cornet : « j’ai franchi un cap »

    3 janv. 2019

    INTERVIEW

    Blessé, Maxwel Cornet a fini l’année 2018 à l’infirmerie, mais devrait rapidement retrouver les terrains, en espérant reprendre là où il s’était arrêté. En laissant une excellente impression face à Manchester City.

    Sentez-vous que votre statut a changé depuis votre doublé face à Manchester City ?

    Je ne fais pas du tout attention à ça. J'ai entendu à droite et à gauche, sur les réseaux sociaux, toutes les remarques positives, mais j'essaie d'en faire abstraction. Je dois continuer à bosser car on sait que certains seront là pour vous le faire comprendre dès que ça ira moins bien. Donc ça ne sert à rien de s'enflammer quand tout va bien. Je reste concentré sur mes objectifs.

    Le regard sur vous a changé…

    (Sourire) C'est sûr qu'à une époque il y avait pas mal de messages assez négatifs. Je n'y prêtais pas attention et j'essayais de renverser la tendance. Aujourd'hui, ça me réussit, je suis vraiment content.

    Désormais, il est fortement question de prolonger votre contrat qui expire en 2021. Personnellement, vous souhaitez prolonger ?

    Je suis bien à Lyon, l'OL est un grand club. J'ai rencontré mes dirigeants, on verra comment cela va évoluer, mais je suis confiant.

    « Le plus important c'est de jouer et de prendre du plaisir sur le terrain »

    Au-delà de l'aspect financier, qu'est-ce qui peut faire pencher la balance ?

    Pour un joueur, le plus important c'est de jouer. C'est à moi de démontrer au quotidien que le coach peut me faire confiance. Il ne pourra jamais venir me voir et m'assurer : ''Max, tu seras titulaire'', ça ne se passe pas comme ça. Il va falloir que je fasse le nécessaire sur le terrain, en entraînement comme en match.

    Comment expliquez-vous n'avoir jamais

    eu votre chance entre le match aller et le match retour contre Manchester City ?

    J'ai discuté avec le coach en interne. Il m'a donné des explications, je n'ai pas besoin de m'attarder là-dessus. Aujourd'hui, le plus important c'est de jouer et de prendre du plaisir sur le terrain.

    C'est une sacrée histoire tout de même car, fin août, vous étiez quasiment parti à Wolfsburg...

    Oui, c'est vrai. On connaît la période du Mercato, tout peut se passer. Cela a été à deux doigts de se faire, mais je suis très content d'être à Lyon. Nous avons des objectifs communs : faire quelque chose de bien en championnat et aller le plus loin

    possible en Ligue des Champions. Je suis vraiment concerné par ce projet.

    Votre valeur n'est plus la même depuis vos matches contre City...

    (Il rigole) Je ne maîtrise pas ce paramètre. Par contre, oui, je pense avoir franchi un cap. Je dois me servir de ces matches références pour être plus régulier.

    « Je veux montrer qu’on peut me faire confiance »

    Seul Lionel Messi avait marqué au moins trois buts à Manchester City ces dernières années en Ligue des Champions…

    (Sourire) Trois buts en deux matches, ce

    n'est pas mal pour un attaquant. C'est clair que c'est toujours bien pour la confiance.

    Même Pep Guardiola vous a publiquement

    complimenté !

    (Il explose de rires) C'est très, très flatteur d'entendre ce genre de propos de la part

    d'un des plus grands entraîneurs du monde.

    Mais je ne dois pas m'arrêter là-dessus, continuer à travailler et peut-être qu'il y en aura d'autres… Je l'espère.

    Avez-vous l'impression d'avoir remis les choses au point ?

    Ce n'est pas du tout une revanche. Je ne le prends pas comme ça. Je veux juste être décisif car c'est qu'on demande à un attaquant. Je veux montrer qu'on peut me faire confiance au même titre que les autres.

    Comment avez-vous tenu dans les moments

    difficiles ?

    J'ai un mental plutôt costaud. Je me suis posé quelques questions, c’est normal. Mais je devais passer tout de suite à autre chose pour rester concerné par les objectifs du club. Dans ces périodes, je relativise car on fait l'un des plus beaux métiers du monde. Nous avons la chance de pratiquer un métier qu'on aime.

    >Retrouvez l’intégralité de l’interview ainsi que toutes les actus de l’OL dans Le Foot Lyon, actuellement chez votre marchand de journaux.

     


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club