En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Metz attend une confirmation

    Ligue 1

    Actus

    Ligue 1

    Metz attend une confirmation

    28 sept. 2019

    > Metz - Toulouse (20h)

    Bien décidé à ne plus faire du yoyo entre la Ligue 1 et la Ligue 2, le FC Metz a pris les devants il ya un an au moment de bâtir son équipe. Mais la stratégie mérite confirmation, surtout que l'attente est plus grande...

    Certaines images peuvent coller à la peau de manière coriace. Les fidèles du stade St Symphorien peuvent difficilement dire le contraire, voilà plus d’une décennie que leur club fait régulièrement « l’ascenseur », monte en première division pour redescendre dans la foulée.

    Vincent Hognon, ex joueur de Nice, Saint Etienne mais surtout de l’ASNL, entraine le FC Metz depuis l’hiver 2018 et la prise de recul de Fred Antonetti, retourné en Corse au chevet de son épouse qui souffre d’une lourde maladie. Le Corse est toujours au club où il supervise le domaine sportif à un poste de manager général aménagé, mais Hognon a les pleins pouvoirs.

    Avant la réception de Toulouse ce soir, les Grenats peuvent déjà se féliciter d’être en avance sur leur temps de passage. Par rapport à la saison 2017/2018, c’est même du simple au double. Cohade (déjà là il y a deux ans) et ses partenaires ont 6 points (contre 3 en 2017 au même stade), ils ont inscrit le double de buts (6 pour 3) et en ont encaissé 3 de moins (10 contre 13).

    Vincent Hognon peut compter sur un effectif relativement stable par rapport à celui qui a été sacré champion de L2 en mai dernier, avec entre autre Habib Diallo qui a terminé la saison dernière avec 26 buts et 6 passes décisive (et déjà 5 buts depuis le début de saison). Une aubaine pour les Lorrains qui n'auraient jamais eu les moyens de se payer un tel joueur.

    C’est surtout le « système D » qui a permis aux Lorrains de se renforcer.

    Ainsi, les deux ex Lensois, Centonze et Ambrose sont venus gouter à la Ligue 1. Le second étant prêté par city après un prêt dans le nord relativement convainquant l’an dernier. Victorien Angban prêté par Chelsea s’est officiellement engagé pour Metz. Si l’on ajoute le prêt par l’AS Monaco du prometteur Kevin N’doram on obtient un effectif talentueux mais relativement jeune. Une jeunesse qui pourrait faire défaut dans les moments cruciaux de la saison.

     

    Le président Serin vise les 50 points

    « L’été dernier, le groupe a été construit pour monter en Ligue 1 mais aussi pour s’y maintenir, avec une marge de progression », expliquait Vincent Hognon en début de saisons dans les colonnes du Républicain Lorrain. « Chez certains, notamment les plus jeunes, on a déjà vu une évolution importante. Il faut continuer dans cette démarche ».

    Le revers de la médaille, ce sont les nombreuses erreurs de concentration et de manque d’attention, notamment sur les coups de pied arrêtés et les deuxièmes ballons. « On commet des erreurs de débutants et on offre des cadeaux ! » pestait ainsi l’entraîneur lorrain après les défaites à Bordeaux et à Saint-Symphorien devant Amiens. « C'est un simple problème de concentration. Donc cela nécessite une remise en cause individuelle et collective, alerte le technicien. Chacun doit prendre ses responsabilités et vite se mettre au niveau de la L 1, où ça va plus vite et où les adversaires sont plus malins ».

    Pour aller de l’avant et ne pas rester toute la saison à portée de la zone rouge, Vincent Hognon attend également un meilleur rendement de ses joueurs offensifs, notamment Boulaya Nguette ou Niane. « On récupère des ballons, mais on manque de créativité » s’agace Hognon.

    Même si le temps de passage est meilleur, les progrès ne doivent pas trop se faire attendre si les Messins veulent respecter les objectifs présidentiels.

    « Se stabiliser en Ligue 1, comme ça a été le cas dans le passé pendant presque quatre décennies », expliquait e président Serin au Figaro en début de saison. L’objectif est donc évidemment le maintien, si possible sans trop de stress à la fin… On va donc essayer de se rapprocher le plus possible de la barre des 50 points ».

    Le président lorrain confirmait la politique du club. « C’est un travail qui a commencé il y a un an, quand il fallait bâtir une équipe capable de monter en Ligue 1 et de s’y maintenir. On a donc pris quelques cadres et quelques jeunes joueurs à fort potentiel de développement ».


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club