En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Modric ballon d'or, un scandale ? Pas forcément...

    Ballon d'or

    Actus

    Ballon d'or

    Modric ballon d'or, un scandale ? Pas forcément...

    3 déc. 2018

    Messi en 2010, Ronaldo en 2014 n'avaient pas gagné la Coupe du Monde

    Dans un peu plus de 7 heures, on connaitra officiellement le nom du Ballon d’Or 2018. Cela fait maintenant plusieurs jours que Lequotidiendufoot vous annonce qu’il s’agit de Luka Modric. Le Croate du Real Madrid a remporté la Ligue des Champions puis a perdu en finale de la Coupe du Monde dont il a été élu meilleur joueur. A priori donc, pas de scandale… Si ce n’est que Raphaël Varane, coéquipier de Modric et donc vainqueur de la Ligue des Champions, a lui, remporté la Coupe du Monde. Et Antoine Griezmann ? Il a remporté le Mondial, mais aussi la Ligue Europa… On pouvait penser, en tout cas lui le pensait, que la différence entre une Ligue des Champions et une Ligue Europa était balayée par une différence entre un titre de Champion du Monde (qui n’est attribué que tous les 4 ans) et une finale perdue…

    Ronaldo aussi mérite le podium

    Dans l’histoire des Ballons d’or (même si le mode de scrutin a récemment changé), ce n’est pas la première fois que lors d’une année de Coupe du Monde, le vainqueur n’est pas champion du Monde. Depuis le 21ème siècle, cela est même arrivé une fois sur deux. C’était lors des deux dernières coupes du monde. En 2010, c’est Lionel Messi qui l’emportait devant Andres Iniesta, buteur en finale de la Coupe du Monde face aux Pays-Bas. Cette année là, Messi n’avait d’ailleurs gagné qu’un championnat d’Espagne avec le Barça. Mais il avait terminé soulier d’or européen avec 42 buts en 43 matchs (meilleur buteur de la Liga, meilleur buteur de la C1).  Quatre ans plus tard, le premier champion du Monde au classement n’était que 3ème. Il s’agissait de Manuel Neuer. En 2014, Ronaldo était aussi soulier d’or européen, meilleur buteur de la Liga et meilleur buteur de la C1. Mais avait en plus remporté la C1. En revanche, il n’était pas champion d’Espagne et n’avait pas franchi la phase de poule de la Coupe du Monde avec le Portugal (3ème de son groupe derrière l’Allemagne et les Etats-Unis). Un contexte qui ressemble un peu à celui d’aujourd’hui. Ronaldo a gagné la C1 dont il a été meilleur buteur, mais a été sorti avec le Portugal en huitièmes de finale de la Coupe du Monde.Sa place sur le podium ne serait donc pas un scandale non plus.

    En revanche, en 2002, Ronaldo, le Brésilien, a reçu le Ballon d’Or après avoir remporté la Coupe du Monde, dont il a été le meilleur buteur. Mais à côté, le Brésilien n’avait pas remporté le moindre titre.

    Le plus surprenant restera le Ballon d’or remporté par Fabio Cannavaro en 2006. Cette année là, le défenseur italien n’a rien gagné d’autre que la Coupe du Monde. C’est déjà énorme, mais bien moins que Varane, qui a aussi remporté la C1 cette année. Mais à l’époque, le mode de scrutin n’était pas le même. Un panel de joueurs (les capitaines des sélections notamment) votaient, contre seulement des journalistes aujourd’hui. Dommage pour Varane.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club