En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Monaco, l'heure de vérité

    Ligue 1

    Actus

    Ligue 1

    Monaco, l'heure de vérité

    14 févr. 2020

    > Monaco - Montpellier (20h45)

    Après avoir montré du bon et beaucoup de moins bon depuis le début de l'année, l'ASM reste sur deux victoires de suite en Ligue 1 et peut accéder au top 5 en battant Montpellier ce soir. Un bon test pour en savoir plus sur la capacité de Robert Moreno de ramener le club (qui vise le podium) vers les sommets.

    On a coutume de dire que « le match le plus important est le prochain », mais, circonstances aidant, le Monaco-Montpellier de ce soir est sans doute le match le plus important de l’ASM depuis que Robert Moreno a succédé à Léonardo Jardim. En cas de succès sur les Pailladains, les Monégasques s’installeraient à la 5ème place et pourraient y rester au moins jusqu’à la prochaine journée (à condition que Strasbourg ne gagne pas à Lyon dimanche). Provisoirement, Glik et ses partenaires reviendront même à 2 points du podium (Rennes) et une longueur de Lille, 4ème. Une situation tout sauf anodine quand on connaît l’objectif fixé par le président Rybolovlev : le podium et rien d’autre. En conférence de presse hier, le technicien espagnol a tout fait pour désamorcer la pression, sans nier l’importance du match. « Aujourd’hui, le plus important est de battre Montpellier et on verra notre position à la fin de la saison », explique Moreno. « C’est un adversaire qui est juste devant nous, si on gagne, on leur passe devant ».

    Quand Moreno "égratigne" Montpellier...

    Au passage, et peut-être même sans le vouloir, le successeur de Jardim a égratigné le travail de Der Zakarian. « Ça sera un match difficile, ils ont une tactique très claire, ce n’est rien d’incroyable, c’est basique mais c’est très bien exécutée avec de bons joueurs ». Pas sûr que cette réflexion plaise à l’entraîneur du MHSC, même si Moreno a essayé de se rattraper derrière. « Quand une équipe a un schéma très clair, c’est que l’entraineur a beaucoup travaillé pour donner à ses joueurs toutes les informations et tout ce dont ils ont besoin pour jouer. Il ne faut pas penser qu’on est favoris car si on commence à penser de cette manière, on a déjà perdu le match. »

    Après une défaite contre le PSG et une victoire dans la souffrance contre Angers (qualifiée de « hold-up » par Stéphane Moulin), Monaco devra monter son niveau d’un cran pour battre Montpellier qui a plus de solutions offensives que les Angevins, pour espérer prendre les 3 points. Avec cette question que se posent tous les suiveurs du club : avec ou sans Slimani ? En conférence de presse, Moreno n’a pas souhaité évoquer le cas de l’international algérien, estimant qu’il était là « pour parler de l’équipe et pas d’un joueur », mais il a clairement laissé entendre que son absence du onze de départ pendant un mois n’était pas forcément due à un problème physique. La réalité des chiffres, elle, ne souffre pas d’interprétation : quand Slimani et Ben Yedder sont alignés au coup d’envoi d’un match, ils ont été impliqués dans tous les buts de leur équipe…


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club