En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Moreno déjà dans le dur

    Monaco

    Actus

    Monaco

    Moreno déjà dans le dur

    26 janv. 2020

    Après la gifle infligée par Strasbourg à Louis II

    Un point en trois matchs. Même si le point en question a été pris au Parc des Princes, là même où le PSG n’en a lâché que 5 depuis le début de saison (une défaite contre Reims et donc le nul de la 20ème journée), c’est beaucoup trop peu pour une équipe qui ambitionne de terminer sur le podium et qui vient de se séparer d’un entraineur qui avait pris dix points lors de ses cinq derniers matchs. Bien sûr, ces stats doivent être placées dans leur contexte. Si le nul du Parc n’est pas significatif (surperformance des Monégasques, petit match des Parisiens), la défaite contre Strasbourg à Louis II hier soir est pour l’instant classée dans la colonne « accidents ». On ne parlera pas de la victoire des Parisiens en Principauté qui a simplement confirmé que l’ASM, s’il avait le deuxième effectif de Ligue 1 en qualité (depuis les blessures de Depay et Reine-Adelaide à Lyon), est encore très loin du niveau du PSG.

     

    10 buts encaissés en 3 matchs de Ligue 1 !

    N’empêche qu’en trois matchs de Ligue 1 joués en 2020, la charnière Glik-Maripan (que l’on a sans doute vu trop belle au Parc) a encaissé 10 buts et est très loin de rassurer. Sans parler de l’attaque, qui a perdu en l’espace de dix jours Augustin (parti à Leeds) et Slimani (sur départ). En l’absence de Baldé, suspendu hier, Moreno n’avait qu’un seul véritable buteur à sa disposition, avec Ben Yedder. De quoi sérieusement écorner la belle image laissée par l’ASM au Parc. Celle d’une équipe armée pour partir à la conquête d’une place sur le podium, dirigée par un coach jeune aux idées novatrices aux ambitions, tant dans le jeu qu’en terme de résultats, affichées. En première ligne, l’ancien entraineur de la Roja plaide coupable. « C'est un sentiment horrible. On a bien commencé le match. Mais après le premier but, ça a été un désastre, explique le successeur de Jardim. Il n'y avait pas un bon feeling avec le ballon, sur la circulation, pour attaquer les espaces. Il a manqué de la qualité dans les passes, une bonne préparation de match, ma qualité dans mes choix... Ce qui se passe sur le terrain est ma responsabilité ».

    Il est bien sûr trop tôt pour dire si le destin de Moreno ressemblera à celui de Thierry Henry qui comme lui vivait sa première expérience sur le banc d’un club en tant que n°1, mais ce qui est certain, c’est que le temps presse déjà. Dès mardi, Saint-Etienne déboule à Louis II avec l’ambition de se qualifier pour les quarts de finale de la Coupe de France et une élimination à ce stade de la compétition, qui plus est à domicile, serait très mal vue.

    Pour info : si i le championnat avait commencé lors de la 6ème journée, jour de la victoire contre Nice (3-1), Monaco occuperait la 3ème place avec 26 points, deux points derrière l’OM…


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club