En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Mourinho n'a pas dit son dernier mot

    LIGUE DES CHAMPIONS

    Actus

    LIGUE DES CHAMPIONS

    Mourinho n'a pas dit son dernier mot

    10 mars 2020

    > Leipzig - Tottenham et Valence - Atalanta

    Alors que l’épidémie du Coronavirus Covid-19 paralyse le foot en Italie et en France, on en oublierait presque que dans de nombreux pays sur le continent, on joue encore au foot devant des spectateurs. Ce sera le cas ce soir en Allemagne pour Leipzig-Tottenham et en Angleterre demain pour Liverpool-Atletico de Madrid. Pas de clubs italiens ou français, les deux pays où l’épidémie s’est le plus propagée en Europe, pas de restriction gouvernementale pour ces quatre clubs qui peuvent considérer comme un privilège de jouer dans un match plein à craquer. En attendant demain et un match pendant lequel les Reds vont avoir grandement besoin de la ferveur d’Anfield pour renverser la situation face à l’Atletico, Leipzig pourra aussi compter sur ses supporters pour confirmer à domicile le coup de maître réussi à Londres face aux Spurs. Mais, supporters ou pas, ce n’est pas la principale préoccupation de José Mourinho aujourd’hui. Battus à l’aller par une équipe allemande pleine de culot et surtout de talent, les Spurs sont très affaiblis par une cascade de blessures (Kane, Son, Bergwijn…). Une situation sur laquelle Mourinho est revenue avec un humour noir, fidèle à son habitude. « Les blessures ? Pas de problème. Nous sommes très confiants. Je suis très motivé, très calme et très positif, a expliqué The Special One en conférence de presse. Mais, comme je le disais à l'un de vos collègues avant de venir ici, si Leipzig était privé de Werner, Schick, Nkunku, Poulsen et Forsberg, je suis presque sûr que ça ne ferait pas rire l'entraîneur autant que moi. »

    Tottenham, qui reste sur une série de 5 matchs sans victoire, toutes compétitions confondues, aura besoin d’un sacré coup de pouce du destin pour ramener la qualification d’Allemagne. Mais Lloris et ses coéquipiers ont de bonnes raisons d'y croire.

    « Nous avons été dans des situations probablement pires que celle-ci lorsque nous avons dû changer la donne et nous l’avons fait », estime pour sa part Dele Alli, faisant référence à la qualification des Spurs pour la finale la saison dernière face à l’Ajax. Battus 1-0 à l’aller à Londres, les Anglais s’étaient imposés 3-2 à Amsterdam au retour en ayant été menés 0-2 à la mi-temps…

    Valence - Atalanta, un terrible huis clos

    L’autre match de la soirée se jouera lui à huis clos. Une décision prise la semaine dernière en raison de la situation très préoccupante dans la région de Bergame où la propagation du virus était déjà très inquiétante, avant même les décisions drastiques du gouvernement italien. Inutile de dire que cette décision ne fait pas les affaires des Valencians qui auraient grandement eu besoin de leurs supporters pour remonter 3 buts d’écart.

    Les matchs du soir, 21h (entre parenthèses, le résultat du match aller) :

    Valence – Atalanta Bergame (1-4)

    Leipzig – Tottenham (0-1)


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club