En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Nantes-Lyon, la goutte d'eau qui fait déborder le vase

    Ligue 1

    Actus

    Ligue 1

    Nantes-Lyon, la goutte d'eau qui fait déborder le vase

    13 avr. 2019

    Aulas : « on a intérêt à faire pas mal de changements »

    Très déçu par son équipe à Nantes, Jean-Michel Aulas annonce des changements en fin de saison et confirme à demis mots le départ de Bruno Genesio.

    Rien ne va plus à Lyon. En enregistrant sa troisième défaite de rang hier (toutes compétitions confondues), l’OL a remis en question toute sa saison. A 6 matchs de la fin du championnat, il faudrait désormais un petit miracle pour que l’équipe de Bruno Genesio prenne la 2ème place à Lille qui compte 5 points d’avance. Les Dogues peuvent même se permettre de perdre contre le PSG ce soir. Ils iront ensuite à Toulouse et recevront Nîmes avant de se rendre au Groupama Stadium avec probablement plus de 3 points de plus que les Gones.

    Présent à la Beaujoire hier, Jean-Michel Aulas a affiché une colère contenue mais a tenu des propos forts devant les caméras de Canal+. « On est dépités parce qu'on n'arrive pas à remettre le bateau à flots. Les joueurs disent qu'ils veulent s'en aller dans les journaux, mais la plus belle preuve pour partir dans un autre club, c'est de bien finir la saison ».

    Interrogé sur les remèdes pour sortir le club de la crise, le patron de l’OL a avoué ne pas avoir de solution miracle. « Sortir de cette crise ? S'il y avait une recette définitive et évidente, on l'aurait appliquée. On a essayé toute la semaine de redonner confiance aux joueurs. Le coach s'est remis en cause. Il a fait des changements significatifs... »

    Fékir écarté à cause d'une bagarre avec Marcelo ?

    Parmi les 6 changement opérés par Genesio par rapport au match contre Dijon : écarter Nabil Fékir de l’équipe de départ. Pire : le capitaine de l’OL, le « Messi de Genesio » n’a joué que 6 petites minutes à la Beaujoire. Un choix très surprenant de se priver de son meilleur joueur (sur le papier…) dans un moment si délicat, après avoir expliqué avant le match décisif contre Donetsk que « Barcelone ne se passe pas de Messi au pretexte qu’il n’est pas en grande forme… » et avoir encore défendu son joueur jeudi en conférence de presse…

    La rumeur d’une bagarre entre le capitaine de l’OL et Marcelo à l’entraînement (ainsi qu’une autre entre Depay et Mendy) a pris de l’épaisseur au fil du match hier soir. C’est ce qui aurait poussé Genesio à écarter Fékir. Information formellement démentie par Aulas « Il n'y a pas eu de bagarre, c'est faux. Ça arrive, qu'il y ait des échanges et discussions, des tensions… ». Enfin, « formellement »… Le président de l’OL a surtout requalifié les faits à sa manière.

    Maintenant, que faire ? Encore des changements ? Une chose est sûre, la situation devient de plus en plus compliquée et on s’interroge sur la capacité de ce groupe en train de couler à donner un grand coup de talon pour remonter à la surface.

    « Après, en fin de saison, on se posera les bonnes questions qui permettront de se relancer »

    Si la mise à l’écart de Genesio avant la fin de la saison est exclue, en revanche, il faut s’attendre à de nombreux changements dans les prochaines semaines. Et cette fois, le départ de l’entraîneur est quasiment évoqué à demis mots. « La seule chose que l’on peut imaginer, c’est que Bruno finisse très fatigué, souligne Aulas. Donc à partir de là, il faudra réfléchir au futur de manière tout à fait positive. Encore une fois, on a soutenu Bruno, il fait du bon travail en relation avec ses joueurs. De la même manière qu’on ne peut pas changer ce soir les joueurs qui ont joué et qui ont perdu, ça paraît difficile de ne pas aller au bout de la saison. Après, en fin de saison, je l’ai toujours dit, on se posera les bonnes questions qui permettront de se relancer. Je sais aussi, à l’expérience, qu’on a intérêt à faire pas mal de changements quand on est un club qui est tout en haut, qui est très médiatisé, parce que vous adorez ça, les supporters adorent ça et on a peut-être pas fait assez de changements ». Voilà qui promet.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club