En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Olympico, acte III : la réponse de l'OM à Aulas

    Ligue 1

    Actus

    Ligue 1

    Olympico, acte III : la réponse de l'OM à Aulas

    13 nov. 2019

    Et à la direction technique de l'arbitrage...

    C’est désormais une certitude, l’Olympico est bien devenu le vrai « classique » de la Ligue 1 tant la détestation de l’autre paraît exacerbée entre l’OM et l’OL.

    Près de 72 heures après la rencontre qui s’est soldée par une victoire logique des Marseillais sur les Lyonnais (2-1), la rencontre continue à faire beaucoup parler. Il faut dire qu’elle a été marquée d’événements dont on se serait bien passé, comme le caillassage du bus de l’OL ou la polémique née du pénalty sifflée en faveur des Olympiens à la 11ème minute, transformé par Payet.

    Hier, la direction technique de l’arbitrage expliquait notamment que ce pénalty n’aurait jamais dû être sifflé, en raison d’une main de Sanson juste avant. Une affirmation qui confirmait au passage les dires du président Aulas, quelques minutes après la fin du match. Mais JMA n’avait pas uniquement critiqué l'arbitrage, il avait également dénoncé « le climat insurrectionnel » qui régnait autour du match.

    Après les propos d’Aulas et l’annonce de la DTA, on a le droit aujourd’hui à l’épisode 3, avec la réponse de l’Olympique de Marseille. Dans un long communiqué officiel l’OM « s'étonne que la direction technique de l'arbitrage ait pris des positions publiques à l'encontre d'une décision arbitrale 48 heures après une rencontre ayant opposé Marseille à Lyon ».  

    Dans ce communiqué, l’OM revient sur les autres évènements dénoncés par le président lyonnais. « Si le caillassage d'un bus est un acte injustifiable qui déshonore ses auteurs et qui doit être dénoncé avec la plus grande fermeté, parler de climat insurrectionnel est un propos irresponsable peu propice à l'apaisement des esprits, juge l'OM. [...] L'Olympique de Marseille rappelle que les services de l'État et leurs représentants au plus haut niveau avaient demandé au club de Lyon d’utiliser un bus banalisé, ce qu’il a refusé ». le club précise que « pour ses déplacements à Paris, il utilise un bus banalisé ».

    Des propositions intéressantes pour améliorer la VAR

    A propos de l’arbitrage, l’OM en a profité pour soumettre quelques propositions aux instances afin d’« élever le débat » et d’améliorer l’efficacité de la VAR. Le club phocéen propose « La mise en place d'un microphone sur les arbitres permettant de diffuser en direct les échanges entre l'arbitre et les joueurs », « la possibilité de diffuser en quasi-direct ou léger différé les échanges entre l'arbitre central et les assistants VAR »,« la faculté de diffuser des ralentis sur les écrans géants des stades de façon à montrer au public que l'image n'explique pas tout » et enfin « la production d'un rapport après chaque journée (…) précisant les décisions arbitrales justement prises, les décisions manifestement erronées et les décisions qui auraient dû être prises mais qui ne l'ont pas été ». Selon l’OM, ma mise en place de ces protocoles permettrait de « banaliser » les éventuelles erreurs arbitrales ( « y compris en faveur de Lyon... car c'est arrivé ! ») ironise l'OM...

     


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club