En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    On peut s'attendre à tout

    Ligue 1

    Actus

    Ligue 1

    On peut s'attendre à tout

    15 sept. 2019

    > Monaco - OM (21h)

    Entre un Monaco qui récupère Fabregas et aligne Bakayoko, mais qui reste en manque de points (et de confiance) et Marseille (sans Rongier au coup d'envoi), qui reste sur deux victoires, tout est possible à Louis II pour ce dernier match de la 5ème journée.

    Entre une équipe marseillaise qui cherche encore son identité de jeu mais reste efficace dans les deux surfaces, et une formation monégasque en pleine révolution depuis la fin du mois d’août, tout peut arriver. « Monaco est une équipe bien organisée mais qui cherche aussi de la stabilité après tout le mercato que le club a fait » résumait André Villas-Boas en conférence de presse dans la semaine. « Leonardo Jardim doit tout refaire, remettre en place un système souligne le technicien marseillais. Il est dur de savoir comment ils vont jouer, exactement. Ils ont acheté des joueurs de qualité, et vu leur mercato, ils seront un concurrent direct en Championnat ».

    L’OM, lui, n’a pas ces problèmes, mais si le départ de Luiz Gustavo remplacé quantitativement par Valentin Rongier, oblige Villas-Boas à revoir ses plans. Sans parler de l’absence de Florian Thauvin.

    Pour l’instant, l’OM s’est plutôt bien débrouillé sans deux de ses pièces maitresses, même si on est en droit d’attendre beaucoup mieux dans le jeu. Pour Villas-Boas, la référence reste la victoire à Nice (3ème journée, 2-1). « On était au mieux quand il y avait de l'espace dans le dos de l'adversaire. Quand on avait plutôt la possession, comme face à Reims (0-2), c'était plus compliqué. On a bien travaillé sur les transitions, mais je veux que l'équipe joue bien avec moins d'erreurs dans la possession du ballon. On redonne souvent les ballons à l'adversaire à cause de failles dans notre construction ».

    Par la force des choses, Monaco n’a pas de référence. Au cours des quatre premiers matchs, Jardim a aligné quatre équipes complètement différentes. Le Portugais (de l’ASM) a dû composer avec les transferts (arrivées et départs), mais aussi les blessés et les cartons rouges. « Ces deux semaines nous ont permis de bien travailler, tous les joueurs étaient très impliqués, commente toutefois Jardim, confiant. Maintenant, il faut prendre des points ».

    En l’écoutant parler de son adversaire, on a le sentiment qu’il décrit l’opposé de son équipe : «ce n’est pas un groupe très large, mais ils ont fait preuve d’efficacité contre Nice et Saint-Etienne (…) Ce n’est pas une équipe qui contrôle les matchs ».

    > Les compositions officielles

    Si Jardim a décidé d’aligner une équipe assez évidente (avec le grand retour de Bakayoko au milieu, mais aussi de fabregas, suspension purgée), en revanche, Villas-Boas surprend en associant Benedetto et Germain. Mais aussi en laissant Rongier sur le banc, lui préférant Lopez et Sanson pour encadrer Strootman.

    Monaco : Lecomte - Aguiliar, Glik (cap.), Maripan, Ballo-Touré - Bakayoko, Fabregas, Martins, Golovin - Ben Yedder, Slimani

    Marseille : Mandanda (cap.) - Sarr, Kamara, Gonzalez, Amavi - Strootman, Sanson, Lopez - Payet, Benedetto, Germain


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club