En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Où en est Sochaux ?

    COUPE DE FRANCE

    Actus

    COUPE DE FRANCE

    Où en est Sochaux ?

    7 janv. 2019

    > Lille - Sochaux (L2) (21h)

    Le 24 novembre dernier, Omar Daf devenait entraineur du FC Sochaux à la place de l’Espagnol Jean Manuel Aira. A l’époque, le club du Doubs venait de s’incliner lourdement sur sa pelouse face à Auxerre et occupait la 18ème place au classement. Celle du barragiste. Depuis qu’il est sur le banc, l’ancien joueur du club (de 1998 à 2009 puis lors de la saison 2012/2013) a connu le pire (défaite 3-0 au Red Star) et le meilleur (victoire 1-0 contre Lorient). Il s’est surtout concentré sur le besoin d’intégrer tous les ingrédients susceptibles d’aider le club à sauver sa place en Ligue 2 : rendre son groupe plus solide et compact d’abord avant de profiter des opportunités pour marquer. C’est comme ça que Sochaux a battu Lorient pour son dernier match de 2018 (1-0). « L’exemple c’est le construction de notre club, posé sur des bases solides qui lui ont permis d’exister depuis des décennies. Idem quand on construit un immeuble. On pose les fondations. Pour avoir une bonne équipe, il est indispensable d’avoir une bonne assise défensive », a maintes fois expliqué le technicien de 41 ans lors de ses points presse.

    Pour l’instant, sa mission n’est que très partiellement réussie. Si Sochaux encaisse moins de but (1 par match contre 1,4 avant) l’équipe reste fragile défensivement. A l’image de la cinglante défaite ramenée de Beauvais le 14 décembre dernier (0-3 face au Red Star, un adversaire direct pour le maintien).

    Baskonia a claqué la porte !

    Finalement, c’est surtout dans les coulisses que Sochaux a connu d’importants changements ces deux derniers mois. Le groupe espagnol Baskonia, quels mois seulement après avoir signé un accord pour diriger le club au cours de ces trois prochaines années, a décidé de lâcher le club. Motif ? Des divergences qui se sont accentuées au fil des semaines (notamment la nomination de Daf justement, alors que les Espagnols souhaitaient voir Guégan, ancien coach de Reims et Grenoble, s’asseoir sur le banc). Avec la goutte d’eau qui a fait déborder le vase : le non-respect par l’homme d’affaires chinois de l’ultimatum fixé par Baskonia pour engager un processus de vente. Si le directeur sportif du club, l’Espagnol Inigo Martinez restera jusqu’à la fin de la saison, c’est surtout pour accompagner les nombreux joueurs arrivés cet été dans les valises de Baskonia, vers la sortie.

    Dans ce décors toujours très sombre, le match de coupe de ce soir apparaît au second plan, surtout en vue d’un déplacement très important vendredi à Valenciennes face à une autre équipe mal en point du championnat. Privé de nombreux titulaires (suspendus ou blessés), Omar Daf a pourtant assuré que Sochaux ne lâchera pas le match facilement.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club