En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Pape Diouf, un hommage unanime

    DISPARITION

    Actus

    DISPARITION

    Pape Diouf, un hommage unanime

    1 avr. 2020

    Hommages à l'ancien président de l'OM

    Depuis hier soir et l’annonce tragique du décès de Pape Diouf, victime du Coronavirus, le monde du foot est unanime pour saluer la grandeur de l’homme qui restera l’un des plus grands présidents de l’OM de ces 20 dernières années. Alors que tous les clubs de Ligue 1 (et beaucoup de Ligue 2) ont rendu hommage à celui qui fut journaliste et agent de joueurs avant de devenir dirigeant à l’OM à partir de 2004 (nommé président en 2005). Ecarté en 2009 sous l’influence de Vincent Labrune, il a mis en place les bases du retour de l’OM (champion de France et vainqueur de la Coupe de la Ligue en 2010) vers les sommets. Nous avons sélectionné pour vous les principaux hommages qui luio ont été rendus, dans l’attente de l’hommage que va lui rendre le Vélodrome quand la crise sanitaire le permettra.

    Jacques-Henri Eyraud (président de l’OM, interrogé par So Foot) :

    « C'est quelqu'un que je n'ai pas connu et c'est un immense regret. C'est là qu'on se dit qu'on a raté quelque chose. C'est la vie. C'est quelqu'un que j'ai suivi durant de nombreuses années. Je suis très admiratif du parcours de l'homme, né au Tchad, ayant grandi au Sénégal et arrivé encore très jeune à Marseille. D'avoir eu par la suite cette trajectoire professionnelle, c'est exceptionnel. Ça montre toutes les qualités et le temps de l'homme »

    Mathieu Valbuena (recruté en 2006 par Pape Diouf, interrogé par l’Equipe) :

    « Je suis abasourdi (…) c’est très difficile. Le président qu’il a été… un grand homme avec un grand cœur (…) Pour moi c’est le meilleur président de l’histoire récente de l’OM. A son épart en 2009 il a laissé le club dans un très bon état.  A la Commanderie, il était proche des joueurs, des salariés. Il savait faire passer ses messages, être pointu (…) En interne au club, certains rêvaient encore de son retour ces dernières semaines ».

    Habib Beye (ancien joueur de l’OM, sur son compte twitter) :

    « Il m’appelait « fils », je l’appelais « père », il a été mon agent, mon président mais avant tout un homme exceptionnel pour moi. Mon hommage pour toi Pape ne tiendrait pas dans un tweet. Merci ».

    Didier Deschamps (dans les colonnes de La Provence) :

    « Sa disparition m’attriste énormément. Comme agent d’abord, puis comme dirigeant de l’Olympique de Marseille, Pape forçait le respect de l’ensemble du football français où il s’est imposé, au fil du temps, comme une personnalité de premier plan (…) Mes premiers échanges avec lui remontent au début de ma carrière, quand il conseillait mon ami Marcel Desailly. J’ai alors découvert un homme de convictions, un homme d’esprit passionné par le football et ses acteurs ».

    Alain Cayzac (président du PSG entre 2006 et 2008, sur twitter) :

    « Pape Diouf, un des beaux souvenirs de ma présidence ».

    Jean-Michel Aulas (président de l’OL, sur twitter) :

    « Pape a été un grand président, très performant, respectable et respecté. J’avais un profond respect pour lui »

    Samir Nasri (ancien joueur de l’OM, sur twitter) :

    « Peu de personnes dans le monde du football m’ont touché où ont eu un impact comme tu as pu l’avoir dans ma vie ou dans ma carrière. Tu as toujours été un mentor… »

    Kylian Mbappé (sur twitter) :

    « Plus aucune place dans la rivalité ce soir. Très triste d’apprendre le décès d’un monument de notre football, mes codonléances à la famille Diouf »

    José Anigo (ancien directeur sportif et entraineur de l’OM, interrogé par l’Equipe) :

    « Entre nous, cela ne s’est pas super bien fini. C’est ainsi, certains mariages se terminent comme ça. Je l’ai balayé depuis longtemps. Je garde tout le reste : le fait qu’il ait été un très bon président, celui qui a le mieux connu le foot à l’OM lors des vingt dernières années ».

    Eric Gerets (ancien entraineur de l’OM sous l’ère Diouf, pour Le Phocéen) :

    « C’est une énorme tristesse car Pape était mon président, mais surtout mon ami. (…) Je peux simplement vous dire que Pape restera dans ma tête, mais surtout dans mon cœur pour le reste de ma vie »


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club