En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Paredes, le nouveau Motta ?

    Paris-SG

    Actus

    Paris-SG

    Paredes, le nouveau Motta ?

    24 janv. 2020

    GROS PLAN

    Et si le PSG avait enfin trouvé le successeur de Thiago Motta ? Physique, vicieux, doté d’une belle frappe de balle, le milieu de terrain argentin est même détesté par ses adversaires…

    Il y a tout juste un an, Leoandro Paredes posait ses valises dans la capitale. En désespoir de cause après avoir étudié de nombreuses pistes (du Napolitain Allan à Gueye), Antero Henrique poussait le PSG à dépenser 40 millions d’euros pour recruter l’Argentin au Zenith-St-Petersburg. Depuis, le milieu de terrain de 25 ans a trainé avec lui l’image d’un choix par défaut, recruté pour remplir un vide qu’il ne parviendra jamais à combler. Son prix excessif l’a jeté en pâture des médias qui n’en ont fait qu’une bouchée, sans tenir compte des circonstances atténuantes : adaptation à un nouveau club, découverte d’un nouveau championnat, le tout dans une équipe amputée de ses meilleurs éléments et très vite traumatisée par sa sortie de route contre Manchester United.

     

    Une vraie concurrence avec Verratti et Gueye au milieu

    Un an plus tard, celui qui est devenu un des plus fidèles soldats de Scaloni avec l'Albiceleste, répond enfin aux attentes placées en lui. Au point d’être en concurrence avec Gueye, Verratti et Marquinhos pour constituer la paire de milieux récupérateurs dans le 4-4-2 de Tuchel. Très physique, vicieux, doté d’une grosse frappe de balle et très adroit techniquement… dans son style, l’Argentin fait penser à un certain Thiago Motta que le PSG a longtemps cherché à remplacer. S’il n’a pas les même caractéristiques techniques que l’ancien de la Masia, l’Argentin est sans doute celui dont le profil se rapproche le plus du joueur qui a merveilleusement équilibré le jeu du PSG pendant plusieurs saisons. « Il montre qu’il peut mettre de l’intensité et être un joueur très important pour nous » estime d’ailleurs Tuchel à son sujet. « C’était nécessaire pour lui de s’adapter (ndlr : au jeu du PSG) et il l’a fait ».

    Aujourd’hui, beaucoup voient en lui le complément idéal de Verratti au milieu. Le joueur qui permet à Tuchel de laisser Marquinhos en défense centrale.

    Le mimétisme avec Motta va même encore plus loin que le jeu. Comme l’Italo-brésilien, l’Argentin est détesté par ses adversaires. « Il fait des petites fautes, il met des coups pour rien », se plaignait le Montpelliérain Le Tallec après le match entre les deux équipes début décembre.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club