En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Paris en patron à Belgrade

    LIGUE DES CHAMPIONS

    Actus

    LIGUE DES CHAMPIONS

    Paris en patron à Belgrade

    11 déc. 2018

    > Etoile Rouge de Belgrade - PSG (21h)

    Le PSG ne se contentera pas de jouer le nul en Serbie. Fort de ses deux dernières sorties convaincantes en C1, le club de la capitale veut viser la victoire et assurer sa qualification.

    Thomas Tuchel a annoncé la couleur : le PSG ne va pas se contenter de jouer le match nul (qui a 99,9% de chances de qualifier le PSG) à Belgrade, il va attaquer. «  On va attaquer, on aura la possession de balle. Mais si on attaque de manière isolée, ça ne servira à rien. Nous avons besoin d’une possession agressive pour se produire des occasions. Nous avons la possibilité de gagner demain pour nous assurer un avenir européen. Nous respectons l’atmosphère, la qualité de l’Etoile Rouge mais nous avons besoin d’une grande performance ».

    Mbappé : « Il ne faut pas voir Liverpool comme un plafond »

    Pour prendre le match par le bon bout, l’entraîneur allemand peut compter sur son duo d’attaque Neymar-Mbappe, très performant depuis le début de la campagne européenne. 4 buts et une passe décisive pour le Brésilien (passe à l’attention de Mbappé), 2 buts et une passe décisive (pour Neymar) pour le jeune français. « On s'entend de mieux en mieux, explique Mbappé qui met en garde l’Etoile Rouge. Je suis bien placé pour parler de l'importance de Ney. C'est un avantage énorme pour nous de l'avoir. On va voir toute la qualité énorme qu'il a, bien qu'il ne se soit pas énormément entraîné ».

    Le Champion du monde annonce un grand PSG ce soir à Belgrade, dans la lignée de ses performances à Naples (1-1) et contre Liverpool (2-1). « Et même mieux… car je pense qu'on a les joueurs et une équipe pour faire mieux. Il ne faut pas voir Liverpool comme notre plafond. On n'est pas seulement capables de répondre au défi en mettant de l'intensité, on a de la qualité aussi. À nous de montrer qu'on peut être encore au-dessus de ce qu'on a montré jusqu'à présent ». Et le n°7 parisien de présenter la méthode pour gagner en Serbie : « On aura le ballon, il faudra bien l'utiliser, accélérer les circuits de passe, jouer les uns pour les autres, et finaliser nos actions. On aura des opportunités si on est à notre niveau ». C’est à dire dans la lignée de ses deux dernières sorties européennes…


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club