En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Paris trop facile

    Ligue 1

    Actus

    Ligue 1

    Paris trop facile

    19 oct. 2019

    Nice - PSG 1-4

    Que se serait-il passé à l'Allianz Riviera hier si l'arbitre n'avait pas expulsé (sévèrement) deux Niçois à un quart d'heure de la fin ? Si rien ne dit que les Parisiens, net dominateurs en première période, n'auraient pas accéléré de nouveau pour prendre le large, leur excès de facilité aurait pu leur couter cher...

    Après avoir mené 2-0 au bout de 21 minutes, le PSG a joué trop facile. Et même s’ils ont largement maîtrisé le jeu pendant la première période, méritant de rentrer au vestiaire à la pause avec un ou deux buts de plus au compteur, un relâchement mal venu à la reprise aurait pu couter cher aux Parisiens après ce but offert aux Niçois peu après l’heure de jeu.

    Même s’il est impossible de dire que Di Maria et ses coéquipiers auraient continué la deuxième période au même rythme que le premier quart d’heure, on ne peut pas exclure que les Niçois, eux, allaient forcément faire mieux que pendant les 45 premières minutes de jeu, boostés par la but inscrit à la 67ème minute par Ganago.D'ailleurs, il a fallu encore quelques minutes et l'entrée en jeu de Mbappé pour voir le PSG repndre définitevement le dessus à 11 contre 9...

    « En début de seconde période, on a oublié de fermer ce match, on pouvait marquer ce troisième but, mais on a manqué de précision et de détermination », reconnaissait Thomas Tuchel qui reconnaissait devant la caméra du Late Football Club, une possible « déconcentration » laissant clairement entendre que ses joueurs auraient « lâché » face à la facilité. Une « décontraction » illustrée par le but de Ganago arrivé après une succession de grossières erreurs, terminée par une tentative de remise de la poitrine (manquée) par Marquinhos à Kimpembe en pleine surface et en présence de plusieurs niçois…

    Peut-on préparer la C1 en Ligue 1 ?

    Une « facilité » qui a aussi atteint le banc, où l’entraîneur parisien lui-même était peut-être un peu trop tranquille et n’a pas été très heureux dans ses choix. Notamment en remplaçant Choupo Moting par Kurzawa à l’heure de jeu (Verratti aurait pu jouer 20 minutes)… « C'est peut-être une bonne leçon, contre Galatasaray aussi on a perdu le contrôle pendant dix minutes après notre but », ajoutait l’entraîneur du PSG en conférence de presse. Sauf qu’en Turquie, l’apposition était d’un tout autre niveau. Mardi en Belgique, les Parisiens devront en tout cas être moins « facile » pour ramener un résultat face à une équipe qui n’a pas encore perdu cette saison (toutes compétitions confondues).

    On peut alors se poser une nouvelle fois la question : les matchs de Ligue 1 permettent-ils aux Parisiens, tellement supérieurs sur la scène nationale, se préparer au mieux la C1. Tant qu'il s'agit de Galatasaray ou Bruges, ça peut le faire, mais qu'en sera-t-il dans quatre mois au moment des matchs à élimination directe ?

     


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club