En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Payet, l'heure du rachat

    Ligue 1

    Actus

    Ligue 1

    Payet, l'heure du rachat

    2 nov. 2019

    > OM - Lille (17h30)

    Un mois et dix jours après son expulsion face à Montpellier qui a couté très cher à l’OM, Dimitri Payet doit se racheter. Après deux matchs pour retrouver le rythme, Villas-Boas attend beaucoup de lui pour tirer l’équipe vers le haut et battre Lille.

    Flash-Back : le 22 septembre dernier, quand se termine la 6ème journée de Ligue 1, l’Olympique de Marseille pointe à la 5ème place, un petit point derrière Angers, surprenant dauphin du PSG.

    Mais ce qui s’est passé la veille au Vélodrome va transformer un bon début de saison en cauchemar. Ce n’est pas le match nul concédé devant Montpellier (1-1) qui gâche tant que cela le bilan des Marseillais, mais la double expulsion, en toute fin de match de Payet et Kamara. Si le jeune défenseur écopera de deux matchs après ce rouge jugé un peu sévère (auquel il faudra ajouter un match pour suspension de sursis), le n°10 olympien, lui, manquera 4 matchs pour avoir insulté Amaury Delerue.

    4 matchs sur 12 : c’est un tiers des matchs joués par l’OM (en comptant le match de Lille), un sérieux coup de frein dans la progression d’une équipe qui manque déjà cruellement de solutions. Non seulement les Phocéens vont tourner au ralenti pendant ces 4 matchs (5 points de pris), mais c’est tout le travail de Villas-Boas pendant les trois premiers mois (préparation comprise) qui va être remis en question. Car l’entraîneur portugais a fait de l’ancien capitaine marseillais son leader technique, et l’a placé au cœur de son projet de jeu. Une absence d’autant plus ennuyeuse qu’elle aurait pu être facilement évitable. Ce qui d’ailleurs à l’époque avait mis hors de lui Jacques Henri Eyraud, qui le lui avait fait savoir.

    Un bon Payet pour tirer l'OM vers le haut et un bon OM pour un bon Payet...

    En raison de la trêve internationale de début octobre, c’est plus d’un mois plus tard que Payet a retrouvé les terrains. Impuissant face à la supériorité affichée par les Parisiens en première période, le n°10 olympien a eu encore 90 minutes pour se remettre en jambe, mardi dernier à Monaco (1/8ème de finale de la Coupe de la Ligue, défaite 1-2).

    Aujourd’hui, le temps presse, avec deux matchs déterminants pour la suite de la saison de l’OM : aujourd’hui contre le LOSC et dans huit jours face à l’OL. « Il revient de cinq semaines entières sans compétition. Ce qu’on cherche avec Dim et ses deux fois 90 minutes, c’est du rythme, expliquait Villas-Boas en conférence de presse. Je pense qu’il va le trouver petit à petit. Le match à Monaco était déjà un peu mieux que celui du Parc ».

    Dans les deux matchs, tous les deux perdus en raison de premières périodes catastrophiques, Payet a montré par intermittence tout le bien qu’il pouvait apporter à l’OM. Et aussi, tout le bien dont il a privé son équipe pendant 4 matchs en raison d’un excès de colère. « C’est vrai que pour qu’il ait plus d’influence sur le jeu, il faut que l’équipe soit mieux, ce qui n’a pas été le cas contre Paris et Monaco en première période, mais en deuxième mi-temps, cela s’est mieux passé ».

    Un bon Payet pour tirer l’OM vers le haut, mais aussi un meilleur OM pour avoir un bon Payet : telle est l’équation compliquée que doit résoudre l’entraîneur marseillais pour obtenir 100% d’un groupe très limité en quantité mais aussi capable du meilleur (victoire 2-1 à Nice lors de la 3ème journée et 4-3 à Monaco lors de la 5ème). « Au classement, on n’est pas décrochés, ces deux matchs contre Lille et Monaco vont être cruciaux », soulignait Payet cette semaine.

    Alors que les Phocéens retrouvent Benedetto et Alvaro (ce dernier étant toutefois toujours incertain pour débuter), c’est l’heure de se racheter de cette fameuse fin de match du 21 septembre dernier…


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club