En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Payet (sur le fait qu'il est remplaçant) : « vous voulez que je dise quoi ? »

    Ligue 1

    Actus

    Ligue 1

    Payet (sur le fait qu'il est remplaçant) : « vous voulez que je dise quoi ? »

    15 mars 2019

    > PSG - OM (dimanche, 21h)

    A moins d'un changement tactique peu probable, le classico débutera sans Dimitri payet dimanche. Un choix que l'ancien capitaine de l'OM comprend, même s'il est décidé à tout faire pour que ça change.

    Avec le retour de l’OM au premier plan et l’humiliation du PSG face à Manchester United, le classico a retrouvé toute sa splendeur. Les Marseillais pensent plus que jamais être en mesure de faire un résultat au Parc des Princes, pendant que les Parisiens savent que les supporters attendent un grand match « pour se venger ». Dans un tel contexte, la pression monte et donne au match de la 29ème journée un parfum de choc. De quoi aussi faire regretter un peu plus encore à Dimitri Payet d’être désormais abonné au banc de touche. Le capitaine de l’OM (qui a laissé son brassard à Mandanda) va-t-il faire son retour dans le 11 au Parc dimanche ? Même lui n’y croit pas trop, expliquant qu’ »on ne change pas une équipe qui gagne ». S’il supporte mal la situation et souhaite retrouver une place le plus vite possible, le n°10 de l'OM explique la comprendre, sans en vouloir à qui que ce soit. « Je ne boude pas, explique t-il. Quand une équipe tourne, je ne vois pas l'intérêt de la changer. Entraîneur, j'aurais fait la même chose. On a essayé beaucoup de choses, c'était sûr qu'on allait en arriver là à un moment donné. Une équipe tourne bien, logiquement elle continue. Je ne vais pas mentir en disant que je suis content d'être sur le banc. Si l'équipe ne tournait pas et que j'étais toujours remplaçant, j'aurais peut-être réagi autrement, mais là vous voulez que je dise quoi ? » explique Payet. Le Marseillais reconnaît que Lucas Ocampos a des qualités qu’il n’a pas. « Lucas a un coffre que je n'ai pas, c'est vrai, mais je suis tout à fait prêt à faire des efforts défensifs, je peux aussi jouer sur le côté gauche » analyse l’international qui repousse formellement l’idée d’un départ en fin de saison. « Remettre en cause mon amour pour l'OM et pourquoi j'y suis revenu pour quatre matches remplaçants, c'est un peu limite (…) Je ferai ce qu'il faut sur le terrain. »


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club