En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Pour Dijon, les 3 choix forts de Garcia

    Ligue 1

    Actus

    Ligue 1

    Pour Dijon, les 3 choix forts de Garcia

    19 oct. 2019

    > Lyon - Dijon (17h30)

    Privé de Léo Dubois et Memphis Depay, Jean-Louis Garcia a déjà fait trois choix forts pour la réception de Dijon cette après-midi. S’il n’a pas pu tout changer en moins d’une semaine, le successeur de Sylvinho devrait se distinguer de son prédécesseur sur plusieurs points.

    Il vaut des latéraux qui montent

    « Pour attaquer, Il est important d’avoir des joueurs dans le camp adverse, notamment sur les côtés », a expliqué le nouvel entraineur de l’OL en conférence de presse. Du monde dans le camp adverse sur les côtés : Rudi Garcia a reconnu que ça passait par des consignes données aux latéraux. Autrement dit, contrairement à Sylvinho, l’ancien coach de l’OM va demander à ses latéraux de pendre les espaces sur les côtés, pour faire des différences et centrer. Rappelons que l’OL est devenu l’équipe qui centre le moins de Ligue 1. A ce titre, l'absence de Leo Dubois est sans doute la plus préjudiciable pour l'OL. Il devrait être ramplacé par Rafael, alors que de l'autre côté, Koné (photo) devrait avoir la consigne de percuter sur les côtés.

    Il va faire de Reine-Adelaide un homme fort de son projet

    Complètement ignoré par Sylvinho lors des deux derniers matchs de l’OL (à Leipzig en C1 et à Saint-Etienne dans le derby), Jeff Reine-Adelaide n’avait plus joué la moindre minute depuis sa sortie à l’heure de jeu face à Nantes (0-1, le 28 septembre, 8ème journée de L1). Avec Rudi Garcia, cela devrait changer. Selon nos informations, le remplaçant de Sylvinho compte faire de l’ancien angevin un des piliers de son projet de jeu. Il devrait débuter cette après-midi, entouré par Aouar et Tousar qui pourrait être préféré à Thiago Mendes.

    Il convoque Rayan Cherki

    Présenté comme le joueur le plus prometteur du centre de formation, Rayan Cherki avait déjà été la saison dernière le plus jeune joueur à participer à un match de Youth League, à l’âge de 15 ans et 33 jours. Aujourd’hui le (très) jeune attaquant de l'OL a 16 ans, deux mois et dix jours et va s’asseoir pour la première fois sur le banc en Ligue 1. Même si elle est due essentiellement à l’absence de Memphis Depay, revenu blessé de sélection, sa présence est aussi le symbole de l’ouverture vers les jeunes, sorte de retour aux valeurs perdues d’un club qui a toujours brillé par sa formation. Depuis le début de saison, Aouar étant le seul joueur issu de la formation lyonnaise à trouver grâce aux yeux de Sylvinho.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club