En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Pourquoi les gilets jaunes devraient adorer le PSG

    Ligue 1

    Actus

    Ligue 1

    Pourquoi les gilets jaunes devraient adorer le PSG

    15 déc. 2018

    Le club de la capitale verse environ 200 millions d'euros par an à l'Etat.

    Alors que les reports s'accumulent en Ligue 1, au point de mettre certains clubs, comme le PSG, en difficulté, les gilets jaunes auraient pourtant tout intérêt à choyer le club de la capitale. Explications.

    Le 15 janvier prochain, le PSG avait prévu d’être au Qatar. Un court séjour de 3 jours entre la 20ème et la 21ème journée de championnat, dans le cadre du contrat passé avec Qatar Tourism Authority, plus gros sponsor du club. Mais la semaine dernière, au lendemain du report du match de la 17ème journée contre Montpellier, la LFP a reprogrammé la rencontre à cette même date. Un match de plus pour le club de la capitale, qui va commencer son année 2019 contre Pontivy (sans doute au Roudourou de Guingamp) en Coupe de France, avant d’enchainer avec 3 nouveaux matchs dans une période de 9 jours. Le tout, moins d’un mois avant le huitième de finale aller de la Ligue des Champions (forcément à l’extérieur, tirage au sort lundi). Sincèrement, on ne va pas s’en émouvoir plus que cela. Le club de la capitale a de quoi composer deux équipes de très haut niveau et Tuchel ne devrait pas avoir de soucis pour préserver ses joueurs et rester compétitif.

    Là où ça se complique encore, c’est avec le report du match à Dijon comptant pour la 18ème journée. Prévu à 17h aujourd’hui, le match a d’abord été maintenu avant d’être reporté. Immédiatement, Paris a demandé à jouer dimanche pour éviter d’avoir une date plus à ajouter sur son calendrier au cœur de l’hiver. Mais les mouvements des gilets jaunes ajoutés aux diverses manifestations organisées dans la région, ont poussé la préfecture de Côte-d’Or (mais aussi Dijon qui n’était pas chaud) à refuser un tel arrangement. Et pour compliquer encore un peu plus les choses, c’est le match PSG - Nantes, programmé le 22 décembre (21h) qui est menacé. Un sacré casse tête pour le club de la capitale, qui en cas de qualification logique en Coupe de France, rejouera le 23 janvier en 16èmes de finale et peut-être même aussi le 6 février (8èmes) ou encore le 27 février en quart de finale. Et on n’a pas abordé la Coupe de la Ligue. En cas de qualification à Orléans mardi soir, Paris jouera en quart de finale les 8 ou 9 janvier, puis éventuellement en demi-finale, le 29 ou le 30 du mois.

    Les clubs de Ligue 1 payent environ 500 millions de charges patronales à l'Etat

    En considérant que le PSG ira au minimum en quart de finale de la Coupe de la Ligue et en quart de finale de la Coupe de France, cela lui fera 16 matchs à disputer entre le 6 janvier et le 5 mars (possible match retour des huitièmes de la C1). Ce qui fait un match tous les 3,75 jours sur une durée de deux mois. Impossible quasiment de caser le match à Dijon dans cette période. Et imaginez qu’il faille aussi caser le match contre Nantes ? Si Paris poursuit son parcours dans les coupes (européenne et nationales), le calendrier ne risque pas de s’alléger avant le mois d’avril.

    Alors que le PSG façon qatari représente l’abondance à outrance, l’argent parfois balancé par les fenêtres (Ben Arfa payé un an sans jouer la saison dernière, Jesé cette saison…) les gilets jaunes devraient toutefois être les premiers supporters du club de la capitale. Avec une masse salariale de 292 millions d’euros, le PSG reverse environ 200 millions par an à l’Etat par le biais des cotisations patronales. C’est la Ligue 1 en générale que les gilets jaunes pourraient choyer. Avec une masse salariale totale qui dépasse le milliard d’euros, les clubs de Ligue 1 rapportent plus de 500 millions à l’Etat chaque année en charges patronales.

    Le calendrier du PSG début 2019

    6 janvier : Pontivy - PSG (32ème de finale de la Coupe de France)

    8 ou 9 janvier : quart de finale de la Coupe de la Ligue (en cas de qualifcation à Orléans)

    12 janvier : Amiens - PSG (20ème journée de Ligue 1)

    15 janvier : PSG - Montepllier (17ème journée de Ligue 1)

    19 janvier : PSG - Guingamp (21ème journée de Ligue 1)

    23 janvier : 16ème de finale de la Coupe de France (en cas de qualification)

    26 janvier : PSG - Rennes (22ème journée de Ligue 1)

    3 février : Lyon - PSG (23ème journée de Ligue 1)

    6 février : 8ème de finale de la Coupe de France (en cas de qualification)

    9 février : PSG - Bordeaux (24ème journée de Ligue 1)

    12 février (ou le 19) : match aller du huitième de finale de C1

    16 février : Saint-Etienne - PSG (25ème journée de Ligue 1)

    23 février : PSG - Nîmes (26ème journée de Ligue 1)

    27 février : quart de finale de la Coupe de France (en cas de qualification)

    2 mars : Caen - PSG (27ème journée de Ligue 1)

    5 mars (ou 12) : match retour du huième de final de C1


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club