En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Pourquoi Lyon va se qualifier

    LIGUE DES CHAMPIONS

    Actus

    LIGUE DES CHAMPIONS

    Pourquoi Lyon va se qualifier

    6 déc. 2018

    3 bonnes raisons d'y croire

    Dans 6 jours, l’Olympique Lyonnais jouera son avenir en Ligue des Champions à Kiev contre le Shakhtar Donetsk. Si la défaite des Gones face à Rennes peut inquiéter, voilà 3 (bonnes) raisons de croire en l’équipe de Bruno Genesio.

    Pas deux matchs ratés de suite

    Si on peut le taxer d’inconstance chronique et d’irrégularité maladive, l’OL n’a jamais enchainé deux matchs catastrophiques de suite depuis le début de saison. Avant leur exploit à Manchester par exemple, les Gones avaient ramené un laborieux match nul (2-2) de Caen, pourtant réduit à 10 pendant plus d’une demi-heure. Et même à 9 dans les arrêts de jeu. L’autre grosse contreperformance des Gones en championnat, avant le match contre Rennes, restait la défaite à Reims lors de la 2ème journée (0-1). Une semaine plus tard, les hommes de Génésio ont bien réagi en battant Strasbourg 2-0.

    Donetsk ne gagne pas en Ukraine

    Les Ukrainiens n’ont remporté aucun de leurs deux matchs de groupe joués à domicile. Après une cinglante défaite (0-3) face à City, les hommes de Fonseca se sont contentés du match nul (2-2) face à Hoffenheim. S’ils ont encore les moyens de se qualifier, c’est en raison de leur victoire arrachée dans les arrêts de jeu à Hoffenheim le 27 novembre dernier (3-2). C’est d’ailleurs la seule victoire de Donetsk dans cette phase de groupe.

     Le match délocalisé à Kiev

    La rencontre n’aura pas lieu au Donbass Arena, antre habituelle du Shakhtar, ni même au stade Metalist de Kharkiv, qui accueille les matchs à domicile depuis 2016, mais pour des raisons de sécurité, au Stade Olympique de Kiev (là même où s’est déroulée la dernière finale de la Ligue des Champions). Kiev se trouve à près de 600 kilomètres de Donetsk. Et même si de nombreux supporters feront le voyage, l’ambiance sera moins électrique que si le match se déroulait à Donetsk. De plus, les joueurs de Paulo Fonseca n’y ont pas leurs repères.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club