En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Pourquoi tant d'entraîneurs déjà virés

    Ligue 1

    Actus

    Ligue 1

    Pourquoi tant d'entraîneurs déjà virés

    12 oct. 2019

    Explications

    Ligue 1 et Ligue 2 compris, déjà 5 entraîneurs ont perdu leur place avant même la fin du mois d’octobre : Printant, Sylvinho et Casanova en Ligue 1 ; Lair et Almeida en Ligue 2. Et cela pourrait bien ne pas être terminé. Une raison essentielle à cette situation : la peur panique des présidents de clubs de ne plus être en Ligue 1 la saison prochaine, à l’heure où les droits télé vont passer de 726,5 millions d’euros annuels à 1,153 milliard ! Du jamais vu dans l’histoire du football français. Quand on sait que les statistiques prouvent qu’un changement d’entraîneur devient très délicat, avec aucune garantie de réussite, s’il a lieu après le mois de novembre, on comprend mieux pourquoi les dirigeants veulent minimiser les risques en apportant des ajustements au plus tôt.

    C’est aussi dans cet état d’esprit que Caen et Guingamp, candidats à la montée en début de saison, ont très vite changé leur fusil d’épaule. La saison dernière par exemple, Rui Almeida était 16ème avec Troyes après 8 journées mais n’avait pas été remercié. Avec Caen cette saison, sa 17ème place après 9 journées lui a été fatale.

    La course-poursuite aux droits télé de la Ligue 1 rend nerveux les présidents de clubs à tous les étages. Et ce sont les entraîneurs qui paient les conséquences, avec encore moins de temps pour mettre en place leurs projets.

    Pour un club comme Lyon, ce sont davantage les profits (jusqu'à 80 millions pour le vainqueur, mais entre 25 et 60 millions pour les autres selon leur parcfours) d'une participation à la Ligue des Champions qui ont guidé le choix de Jean-Michel Aulas.

    Sans oublier que cette saison, certains clubs, comme Saint-Etienne, ont gonflé leur budget, anticipant déjà sur l’augmentation des droits Télé, et survivraient difficilement à une descente.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club