En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Puel - Aulas, chaudes retrouvailles

    Ligue 1

    Actus

    Ligue 1

    Puel - Aulas, chaudes retrouvailles

    4 oct. 2019

    > Saint-Etienne - Lyon (dimanche, 21h)

    Depuis aujourd’hui et la confirmation de l’arrivée de Claude Puel sur le banc de l’AS Saint-Etienne, le derby de dimanche soir a pris une nouvelle saveur. En effet, celui qui a entraîné l’Olympique Lyonnais entre 2008 et 2011 est resté un des pires ennemis de Jean-Michel Aulas dans le milieu.

    Il y a 8 ans quasiment jour pour jour, Jean-Michel AUlas et Claude Puel réglaient leurs comptes devant le Tribunal des Prud’Hommes. Objet du litige : 4,9 millions d'euros réclamés par Puel à l'Olympique lyonnais après son éviction, un an avant la fin de son contrat : 3,3 millions d’euros au titre des salaires restant dus jusqu’au terme du contrat, et 1,6 millions d’euros au titre des dommages et intérêts, pour la réparation du préjudice moral et professionnel, soit six mois de salaire.

    « Je ne comprends pas. Pendant trois ans, j'ai tout donné pour qu'il puisse réussir. C'est une immense déception qui remet en cause un certain nombre de valeurs auxquelles je suis attaché », déclarait à l’époque Jean-Michel Aulas dans le JDD. Le président de l’OL aurait voulu voir son entraîneur partir un an avant la fin de son contrat, sans demander son reste.

    Finalement débouté en première instance puis en appel et devant la Cour de Cassation, le nouveau coach des Verts n’en garde pas moins une certaine rancœur contre son ancien président qu’il l’avait accusé de « trahison », lui reprochant d’avoir « jeté le doute sur la capacité de l'OL à être performant. »

    Une victoire de Puel ferait très très mal à Aulas

    Puel était revenu sur cette déclaration quelques années plus tard sur Eurosport : « Sur les trois saisons qui suivent mon départ (ndl : en juin 2011), Lyon n’atteint le podium qu’une fois, expliquait l'ancien joueur de Monaco en 2015. Les résultats ne sont pas là, mais tout va bien, tout est extraordinaire. Alors que nous, on a monté une équipe. On dit que c’est un échec, je ne suis pas d’accord. On a renouvelé tout l’effectif petit à petit. Il était jeune, de qualité. Il fallait continuer à bâtir avec eux alors qu’on a tout fait exploser. ».

    Si depuis, Claude Puel a affronté plusieurs fois l’OL avec Nice (où il restera deux saisons, entre 2014 et 2016), c’est cette fois dans un contexte très particulier que les deux hommes vont se croiser. Si Lyon pointe à la 11ème place avec 9 points, alors que Saint-Etienne est 19ème avec 8 points, une victoire des Verts dans le derby peut avoir des conséquences majeurs sur le début de saison des Gones. Une motivation supplémentaire pour le nouvel entraîneur de Saint-Etienne…


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club