En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Puel sort du silence

    Saint-Etienne

    Actus

    Saint-Etienne

    Puel sort du silence

    13 mai 2020

    Il bloque Fofana et Bouanga et calme les supporters pour le mercato

    Les supporters des Verts savent désormais à quoi s’en tenir. Alors que les dirigeants stéphanois n’ont pas caché les difficultés du clu, impacté par la crise sanitaire et par l’arrêt des compétitions mettant un terme à une saison très compliquée sportivement, Claude Puel a évoqué le mercato. Sorti du silence en même temps que du confinement, l’entraîneur des Verts a évoqué la situation du club, sans pour autant s’alarmer. « C'est avec ce type de joueurs (Bouanga et Fofana, NDLR) que le club peut continuer à se projeter dans le futur. On fera donc tout pour garder nos meilleurs joueurs », commence par insister Puel dans nun long entretien accordé à nops confrères de l'Equipe. Des propos loin d’être anodins alors que les présidents du club n’ont pas fermé la porte à des départs (ce qui a d’ailleurs créé des tensions entre le technicien et sa direction).  « J'ai beaucoup insisté pour prolonger Wesley car il me paraît primordial de le voir encore quelques saisons avec son club formateur » insiste l’entraîneur des Verts. « Après, je ne suis pas naïf. La durée de vie d'un jeune dans un club français n'est pas très importante. Les finances ont été impactées. Les présidents ont fait énormément d'efforts en empruntant. Cette pandémie donne encore plus de cohérence au projet. Le modèle précédent n'est pas tenable. Le cercle n'est plus vertueux ».

    Après avoir rassuré sur la santé du club qui se relèvera de la crise, Claude Puel a refroidi les supporters sur les possibilités de recruter.« Le club reste solide. Mais il doit essayer de diminuer la masse salariale. Les transferts à 4 ou 5 M€ ne seront plus possibles. Le premier acté avant ma venue, celui de Kolodziejczak, sera sûrement le dernier de cette ampleur cette saison. J'accepte cette contrainte économique car je sais où en est le club. Le précédent projet a impacté les possibilités de passer vite à un autre ». Un petit tacle au passage sur les investissements de ces derniers mois (près de 30 millions dépensés pour Khazri, Cabella, Palencia, Gabriel Silva, Bouanga, Mvila, Boudebouz…) n’a pas pleinement porté ses fruits…


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club