En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Quand les clubs français se foutent du monde

    Chronique

    Actus

    Chronique

    Quand les clubs français se foutent du monde

    12 déc. 2019

    La chronique de Stéphane Désenclos

    Mieux vaut ne pas être dans le même groupe des clubs français en Coupe d’Europe. Surtout en Ligue Europa… On peut en effet se demander quelle tête a dû faire l’entraîneur de Cluj en regardant la composition de l’équipe alignée par Julien Stephan face à la Lazio. Alors que les Italiens doivent faire mieux que les Roumains, qui eux, reçoivent le Celtic, premier et déjà qualifié. C’est bien simple : dans le 11 du Stade Rennais, seuls 3 joueurs ont été alignés au moins 4 fois au départ d’un match du club breton : Salin (le gardien), Grenier et Gnagnon. A la lecture de la feuille de match, on se rappellera notamment que Nyamsi (le capitaine, en photo), Doumbia et Siebatcheu (12 apparitions mais 3 fois comme titulaire seulement) jouent à Rennes cette saison, et on comprendra que des jeunes comme Da Cunha (18 ans) ou Gboho (1 fois titulaire, 3 apparitions) ont sûrement beaucoup de talent mais aucune expérience…

    Du côté de l’Ajax, on a sans doute fait la même grimasse en voyant qu’Osimhen, Ikoné, Fonte, Sanches et Bamba étaient sur le banc au coup d’envoi. Même si les Lillois n’ont pas besoin de mettre leur équipe B pour perdre en Ligue des Champions, un résultat des Dogues aurait pu les arranger...

    Vous me direz, les clubs français en profitent aussi. Aulas a dû se frotter les mains en voyant Werner et Upamecano sortir à la 55ème face à Lyon ? Mais bon, l’équipe du RB Leipzig alignée pendant près d’une heure par Nagelsmann n’avait rien d’une équipe B…

    Pour finir, que pensez-vous que va faire Puel à Wolfsburg ? Déjà, l’entraîneur des Verts a laissé 8 joueurs au repos en prévision du match contre le PSG dimanche. Au moins, ce match n’aura aucune incidence sur la qualification des Allemands ou de La Gantoise. Juste peut-être sur l’ordre du classement final en tête du groupe.

    Je ne sais pas vous, mais personnellement, ce que je trouve insupportable dans ces cas-là, c’est la com qui entoure ces matchs. Des phrases du style : « pas un match en bois (Lopez, président du LOSC avant Chelsea) » ou « jamais de match pour du beurre » (Puel avant Wolfsburg)…En attendant, on oublie de prendre des points pour l'indice UEFA...


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club