En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Quelle équipe de Manchester United en février ?

    LIGUE DES CHAMPIONS

    Actus

    LIGUE DES CHAMPIONS

    Quelle équipe de Manchester United en février ?

    17 déc. 2018

    On parle de 100 millions pour recruter en janvier...

    Si le match entre le PSG et Manchester United avait lieu demain, les Anglais n'auraient que très peu de chances. Mais il est programmé dans deux mois avec un mercato au milieu. Pas sûr que ce soit suffisant pour réduire l'écart entre les deux équipes, mais peut-être pour créer un peu plus de suspens...

    Actuellement à la peine en Premier League, où elle occupe la 6ème place à 19 points du leader, Liverpool, avec déjà 5 défaites en 17 matchs, Manchester United ne peut pas se contenter de ça. Très critiqué outre manche, José Mourinho est déjà annoncé vers la sortie. Mais le technicien portugais, qui a remporté la Ligue Europa avec United en 2017, a aussi ses partisans. « On ne peut pas tout mettre sur le dos de l’entraîneur, expliquait Wayne Rooney en octobre déjà.  C‘est une équipe jeune, bon nombre de ces joueurs n’ont peut-être pas affronté cette pression auparavant et n’ont peut-être pas les joueurs d’expérience que j’avais à mon époque pour les aider dans ces moments difficiles. Ils ne sont pas assez nombreux pour les aider à traverser cette situation ». Il y a deux mois, mais c’est plus que jamais valable aujourd’hui, l’ancienne légende de United avait surtout ajouté : « les joueurs doivent être meilleurs ».
    Pour expliquer cette situation, José Mourinho ne cesse de pointer du doigt son effectif, pas assez costaud à son goût pour rivaliser avec les meilleures équipes européennes. «  Il y a les qualités que les joueurs ont ou n’ont pas », explique The Special One. « Vous ne pouvez pas les améliorer ou leur apprendre ». Et au coach portugais de prendre Liverpool (qui vient de donner une leçon de football à United) en exemple. « Robertson, Mané, Salah ; Wiknaldum, Keita, Fabinho… Ce sont des joueurs physiques et, par ailleurs, ils sont bons techniquement. Moi aussi j’ai des bons joueurs techniques, mais je n’ai pas beaucoup de joueurs qui affichent cette intensité, ce physique. Quand les matchs intenses arrivent, c’est difficile pour nous ».

    Même Rudi Garcia n’oserait pas aller jusque là dans la remise en question de son effectif.

    Des commentaires qui annoncent du mouvement au mois de janvier. Où c’est Mourinho qui s’en va, poussé vers la sortie, où le club se renforce pour limiter les dégâts et accrocher le TOP 4 (le 4ème, Chelsea est quand même à 11 points). Ce qui semble être davantage la tendance.

    Départ de Pogba programmé

    Et pour se donner les moyens de recruter en janvier, Manchester United pourrait commencer par ouvrir la porte à Paul Pogba. Alors que les relations sont de plus en plus tendues entre le Champion du Monde et son entraineur (Pogba a regardé la défaite de M.U. à Liverpool sans décoller du banc de touche), les Anglais pourraient céder aux envies de départ du joueur. Encore faut-il en face un club capable de mettre l’argent suffisant, c’est à dire au moins 80 millions si on se fie aux désirs des Mancuniens. La Juventus, le Real Madrid, Barcelone et le PSG sont sur le coup, mais Manchester City pourrait aussi entrer dans la danse. Le jeune milieu de terrain international brésilien de 22 ans, Andreas Pereira pourrait aussi partir vers West Ham, mais sous la forme d’un prêt. Autre départ sérieusement envisagé : celui d’Alexis Sanchez. L’attaquant Chilien n’est plus que l’ombre de lui même et souhaite quitter le club. Il n’a été titulaire qu’à 5 reprises depuis le début de saison et n’arrive pas à s’adapter au système de jeu très exigeant de Mourinho. Si le nom du PSG a circulé pour l’accueillir, la Chine ou les pays du Golf restent mieux placés.

    C’est prioritairement en défense centrale que Mourinho souhaite se renforcer. Et le fait d’avoir tiré le PSG et son attaque de feu (17 buts inscrits en 6 matchs de poule) ne va pas lui faire changer d’avis. Alors qu’il rêve de Koulibaly, le défenseur central de Naples qui s’était montré intransigeant face à Neymar et Mbappé (trop cher ?), le technicien portugais piste plusieurs joueurs. Dernier en date : le jeune défenseur central turc Ozan Kabak (Galatsaray). Les Turcs demandent 20 millions d’euros, ce qui est à la portée des Red Devils. Autre piste : le défenseur international belge de 29 ans, Tody Alderweireld (Tottenham), dont le contrat se termine en juin prochain. En proposant une grosse somme (en Angleterre on parle de 45 millions d’euros), Mourinho, qui avait déjà tenté de le recruter cet été, espère arriver à ses fins en janvier.

    100 millions pour recruter ?

    Il y a un mois et demi The Guardian révélait que le board de Manchester avait décidé d’octroyer plus de 100 millions d’euros au technicien portugais pour recruter lors du mercato hivernal. Outre des renforts en défense, M.U. devrait accueillir un attaquant dans les prochaines semaines. Mourinho voulait Pulisic, mais pour l’instant, Dortmund ferme la porte à double tour. Et surtout, Chelsea serait prêt à tout pour l’attirer.

    Au milieu aussi, Mourinho a ses joueurs de rêve. De la technique, du physique, de la générosité et beaucoup de talent : c’est un peu la définition d’Ivan Perisic. Auteur d’une coupe du Monde fantastique, le milieu croate de l’Inter vit un début de saison compliqué et n’aurait pas caché ses envies d’ailleurs… Il aura 30 ans en février et sera en fin de contrat en 2020. L’occasion est belle pour l’Inter de le vendre et en tirer au moins 40 millions d’euros.

    Comme le soulignait à juste titre Zoumana Camara après le tirage au sort : « le Manchester United du mois de février ne sera sans doute pas celui que l’on voit actuellement ». Il y a de fortes chances, oui.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club