En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Qui est Oumar Solet, l'inconnu dans le groupe pour Lyon-Barça ?

    LIGUE DES CHAMPIONS

    Actus

    LIGUE DES CHAMPIONS

    Qui est Oumar Solet, l'inconnu dans le groupe pour Lyon-Barça ?

    19 févr. 2019

    > Lyon - Barcelone (21h)

    Présent dans le groupe pour le match de ce soir contre Barcelone, Oumar Solet a été préféré à Jérémy Morel, resté à la maison. Même si les chances de le voir sur la pelouse du Groupama Stadium face aux Catalans sont très infimes, le choix de Genesio montre la confiance placée en ce gamin qui vient tout juste d’avoir 19 ans (le 7 février) et qui n’est pas sans faire penser à un certain Samuel Umtiti. Présentation.

    Cet hiver, l'Olympique Lyonnais s'est posé la question pendant le Mercato de recruter un défenseur central. Avec le système en 3-5-2 ou 3-4-3 régulièrement utilisé, Lyon semblait un peu juste dans ce secteur où Marcelo, Jason Denayer et Jérémy Morel paraissaient être les seuls spécialistes. Mais Bruno Genesio a trouvé la parade en positionnant Fernando Marçal dans ce rôle puis en accélérant la promotion d'Oumar Solet. Arrivé il y a un an en provenance de Laval (N1, 3ème div.), cet international U19 originaire d'Ile-de-France a été lancé dans le grand bain à Amiens (3-2) en huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue, juste avant la trêve, le 19 décembre, puis a enchaîné en Coupe de France à Bourges (2-0), le 5 janvier. Deux premières prestations solides pour ce gaillard d'1m92 et de 81 kilos. « C'est sûr, Oumar a le potentiel pour devenir un très bon défenseur central, estimait après coup Bruno Genesio. Mais il a encore beaucoup de travail à fournir notamment au niveau de la concentration. » Malheureusement, cet avertissement lancé par le coach a trouvé écho dans la première apparition du défenseur en Ligue 1 à Toulouse (2-2) mi-janvier (match en retard de la 17ème journée).

    Rapidement averti pour une faute grossière, Oumar Solet n'a pas confirmé ses bonnes prestations dans les coupes nationales. Du coup, il a disparu de l'équipe pour les matches suivants. Inopportunément pour lui, c'est également à cette période que Bruno Genesio a choisi de revenir à une défense à quatre, ce qui offre beaucoup moins de possibilités à l'ancien lavallois. Rien d'alarmant pour un joueur qui n'a fêté ses 19 ans que le 7 février ! Peu de défenseurs peuvent se vanter d'avoir débuté chez les professionnels à l'âge de 18 ans.

    Sur les traces d'Umtiti...

    A Lyon, le dernier exemple remonte à Samuel Umtiti, lancé en 2012 en Coupe de France contre La Duchère. Aujourd'hui à Barcelone, le champion du monde est assurément un modèle pour Oumar Solet. Comme Umtiti au même âge, le numéro 26 de l'OL a séduit les observateurs par sa vitesse et une science du placement déjà intéressante. Sa relance semble en revanche nettement moins séduisante que celle de ''Sam'' au même âge. Plus grand que son prédécesseur, Oumar paraît moins costaud. Comme Umtiti à ses débuts, la concentration est son principal axe de progression. La comparaison s'arrêtera là, il faut encore du temps avant d'avoir un avis plus tranché sur l'ancien lavallois. « Il ne faut pas oublier qu’il est encore un très jeune joueur et que nous sommes dans un club aux objectifs très élevés, explique Genesio. Il faut savoir être patient. Il peut combler ses manques aux entraînements car c’est là aussi que l’on progresse en écoutant les remarques de l’encadrement, celles des joueurs plus expérimentés et bien sûr à travers tous les matches qu’il joue' ». Oumar Solet en a tout cas déjà fait suffisamment pour que les décideurs lyonnais parient sur lui, alors que le futur départ de Jérémy Morel (34 ans), en fin de contrat en juin, va libérer une place la saison prochaine. Recruté l'hiver dernier à Laval, sous contrat jusqu'en 2022, le défenseur a coûté jusqu'à présent environ un million d'euros, avec des bonus pouvant aller jusqu’à deux millions et une commission de 20% sur la plus-value réalisée en cas de transfert. Ancien capitaine de l'équipe de France U17, le Lyonnais évolue désormais avec les U19 nationaux, sous la direction de Lionel Rouxel, pas avare de compliments à son sujet : « il va vite, il a un bon jeu de tête et une relance intéressante. Il a franchi un palier depuis le début de la saison. » On dirait bien que les avis sont unanimes à son sujet…

    > Retrouvez cet article, et toute l’actualité de l’Olympique Lyonnais dans le magazine Le Foot Lyon, actuellement chez votre marchand de journaux.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club