En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Qui est Paul Aldridge qui met le feu à l'OM ?

    Marseille

    Actus

    Marseille

    Qui est Paul Aldridge qui met le feu à l'OM ?

    17 janv. 2020

    Un spécialiste de la Premier League pas toujours très clair...

    Coup de tonnerre sur la canebière : alors que tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes, Jacques-Henri Eyraud est allé chercher Paul Aldridge en Angleterre pour le nommer officiellement « conseiller du président ». Qui est exactement Aldridge, impliqué il y a 14 ans dans un des transferts les plus nébuleux du football moderne ?

    Agé de 54 ans, Paul Aldridge a occupé des postes importants dans les organigrammes de plusieurs clubs de Premier League, mais il est surtout connu pour avoir été le directeur général de West Ham dans les années 2000, avec comme fait d’armes les transferts de Carlos Tévez et Javier Mascherano en 2006.

    A l’époque, le transfert de Carlos Tévez, arrivé en provenance des Corenthians, que l’on attendait dans un club plus prestigieux, pose questions. Sociétés écrans, agents troubles, hommes de l’ombre au passé douteux… le transfert  de Tévez, mais aussi celui de Maschérano crée le trouble. Depuis 2004, les Corenthians appartiennent à la compagnie Media Sports Investment, structure écran d’une société offshore domiciliée aux Îles Vierges, sous le coup d’une enquête pour blanchiment d’argent. Tevez appartient d’ailleurs également à MSI, dont l’ancien président, un homme d’affaire britannique d’origine iranienne (Kia Jorabehian) est à la tête d’un mystérieux consortium qui investit dans le club de Londres… Impossible à l’époque d’obtenir la transparence demandée par les différents observateurs, sans qu’il soit possible également de prouver des irrégularités grossière. Toutefois, le transfert (présenté comme un prêt) sera l’objet d’une plainte du patron de Sheffield United, et il vaudra à West Ham une amende de 8,5 millions de livres.

    Quel a été le rôle exacte d’Aldridge dans ces transferts opaques ? Est-il « sorti des clous » pour réaliser un gros coup auquel personne ne s’attendait ? Près de 15 ans après, le doute continue de planer. Mais depuis, le quinquagénaire a fait du chemin. Il est passé par Leicester, Manchester City et Sheffield Wednesday, où il a été vice-président et directeur général pendant cinq ans, au début des années 2010. De quoi bâtir un sacré CV de spécialiste de la Premier League. On le retrouve en 2016 dans le club des Bolton Wanderers, où il finit conseiller du président en 2019.

    Dans les colonnes de l’Equipe, Jacques-Henri Eyraud, qui évoque un « conseiller spécial », a défini son rôle à Marseille. « Sa mission ne s’arrête pas aux transferts, il va m’aider en matière de "fan experience", d’événementiel et d’infrastructures », explique le président de l’OM qui cherche à rassurer Villas Boas tout comme Zubizarreta. Le message de JHE : expliquer qu’Aldridge ne vient pas pour prendre la place de Zubizarreta, qui traine toujours comme un boulet le fait de ne pas avoir réussi à vendre l’été dernier. Car son entraineur a été très clair en conférence de presse : son destin « est intimement lié » à celui de l’Espagnol.

     


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club