En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Rennes s'en souviendra !

    COUPE DE FRANCE

    Actus

    COUPE DE FRANCE

    Rennes s'en souviendra !

    29 avr. 2019

    Retour sur l'exploit du Stade Rennais

    Retour sur les faits marquants de la victoire du Stade Rennais en Coupe de France. Avec notamment les noms des 30 joueurs utilisés cette saison en Coupe par Julien Stephan.

    Les « Rennesmontada »

    Avant la finale, les Rennais avaient déjà étaient menés 0-2 en Coupe de France. C’était en 32ème de finale contre le Stade de Brest. Un doublé de Charbonnier au Roazhon Park avait permis aux Brestois de mener 2-0 après 39 minutes. Comme face au PSG, les hommes de Stephan sont revenus au score avant la mi-temps (Hunou, 41ème) puis ont égalisé en début de seconde péridoe (Sarr, 49ème), avant de s’imposer aux tirs au but (5-4).

    Les larmes de Ben Arfa

    C’est une image forte de la soirée au Stade de France. Deux ans après avoir assisté des tribunes à la victoire du PSG (son club dont il avait été écarté) face à Angers, Ben Arfa n’a pu cacher son émotion. « Même moi, j'ai pleuré... Je ne pleure jamais d'habitude ! J'ai gagné plein de titres, et je n'ai jamais pleuré, a expliqué le Rennais. Là, j'ai pleuré, parce que c'était trop fort. Avant, quand je regardais les Jeux olympiques et que je voyais les athlètes pleurer, je ne comprenais pas. Mais là, je comprends... L'émotion monte et tu ne peux rien faire ».

    La fête sur l’esplanade de Gaulle

    Dimanche, malgré un temps typiquement breton, des milliers de Rennais étaient venus fêter la victoire avec les joueurs, accueillis comme des héros. Un moment fort de communion entre les vainqueurs de la Coupe de France et leurs supporters, 48 ans après le dernier titre (Coupe de France 1971).

    Le sprint de Koubek

    Jamais dans sa carrière Tomas Koubek n’a couru autant que ce samedi soir au Stade de France. Après le missile de Nkunku dans les nuages, le gardien Tchèque, impérial tout au long de la rencontre, est parti dansn une course folle, rattrapé par ses coéquipiers, ivres de joie. Une image forte qui restera.

    L’hommage de Danzé

    Seul rescapé des finales perdues en 2009, 2013 et 2014, Romain Danzé (qui n’a pas joué cette saison avec l’équipe première, en raison notamment de blessures) était sans doute le Rennais le plus heureux samedi soir. «  Cette victoire, ça représente énormément de choses. Ça faisait tellement longtemps que le club attendait ça. Il y a eu tellement d’échecs retentissants. C’est extraordinaire. Il y a énormément de gens qui ont souffert. Aujourd’hui, ils sont récompensés. »

    30 joueurs utilisés

    Au fil du parcours en Coupe, marqué par des victoires contre Lille et Lyon avant de battre le PSG en finale, Julien Stephan a fait appel à 30 joueurs. Certains (des jeunes) n’ont joué que deux ou trois minutes, d’autres se sont contentés de prendre place sur le banc, mais ils sont tous impliqués, de près ou d’un peu plus loin, dans la victoire finale.

    Koube

    H. Traoré

    Mexer

    Da Silva

    Bensebaïni

    Bourigeaud

    Grenier

    André

    Sar

    Ben Arfa

    Niang

    Lea Siliki

    Gélin

    Hunou

    Poha

    Siebatcheu

    Zeffane

    Del Castillo

    Diallo

    Johansson

    Gertmonas

    Janvier
    L. Badiashile

    Boey

    Doumbia

    Laurienté

    Nyamsi

    Camavinga

    Matondo

    Gboho


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club