En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Reprise : les ligues du sport professionnel contre Jean-Michel Aulas

    Ligue 1

    Actus

    Ligue 1

    Reprise : les ligues du sport professionnel contre Jean-Michel Aulas

    26 mai 2020

    Elles dénoncent le projet de loi au Sénat pour autoriser une reprise...

    Il ne s’agit pas encore d’une victoire (loin de là) mais d’une nouvelle preuve de la fragilité de la décision de la LFP d’avoir arrêté trop tôt les championnats professionnels. Et de l’obstination de Jean-Michel Aulas pour faire redémarrer la saison pour permettre aux clubs d’éviter une « banqueroute » annoncée par le patron de l’OL et accessoirement de donner la possibilité à son club de se qualifier pour une coupe d’Europe… Aujourd’hui, des sénateurs, dont Michel Savin (Les Républicains) et Claude Kern (Union Centriste) présentent un projet de loi permettant aux fédérations délégataires et aux ligues professionnelles d'autoriser la reprise des saisons sportives 2019-2010 sous réserve d'un avis positif du comité scientifique. Pour résumer, ce projet de loi pourrait redonner la possibilité légale à la LFP de relancer le championnat de Ligue 1, où du moins prouver que la décision d’arrêter a été prise trop vite.

    Une voie qui pourrait donc encourager les clubs (pas seulement l’OL) à réclamer des compensations financières, mais qui a très très peu de chances d’aboutir sur une reprise de la saison. D’ailleurs, dès hier soir et l’annonce d’une telle démarche, l'Association nationale des ligues de sport professionnel (ANLSP) a publié un communiqué pour s’opposer au projet. Dans ce communiqué, les ligues professionnelles « appellent que les décisions d'arrêter les saisons sportives 2019-2020 ont été prises en responsabilité, consécutivement aux décisions de l'État et dans une logique de préservation des intérêts collectifs en jeu ».

    Et à l’ANLSP de conclure : « l'heure où le sport français fait face à des circonstances exceptionnelles, cet amendement serait source d'une confusion qui déstabiliserait encore davantage les instances sportives. Nous pensons qu'il importe au contraire d'unir nos forces pour préparer dans les meilleures conditions possible la reprise de la saison 2020-2021 et accompagner durablement les clubs dans la gestion d'une crise inédite ».


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club