En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Reprise : l'UNFP pose ses conditions

    Coronavirus Covid-19

    Actus

    Coronavirus Covid-19

    Reprise : l'UNFP pose ses conditions

    20 avr. 2020

    Pour répondre aux craintes des joueurs

    Après l'UEFA, la LFP et les clubs, les principaux acteurs d'une possible reprise prennent la parole. Pas franchement emballés par une reprise, les joueurs posent leurs conditions.

    Positionné jusque là en faveur de l’arrêt total des compétitions, à l’image de la tribune publiée dans les colonnes du Monde du jour par Sylvain Kastendeuch, son co-président (tribune dans laquelle il appelle à une renoncer « à une reprise du championnat dans ces conditions », se faisant le porte parole de la majorité des joueurs) l’UNFP a ouvert la porte à une reprise, sous conditions :

    Parmi elles :

    - La diffusion de directives gouvernementales relatives au déconfinement et les mesures concernant le sport professionnel et la protection des athlètes, à ce jour en cours d’élaboration. Un déconfinement par phases, dont on ne connaît pas encore les contours précis, conduirait à une reprise imparfaite des compétitions sportives, dont les difficultés, voire les manques auraient besoin d’être appréhendés rapidement pour pouvoir être résolues ou comblés.

    - La mise en conformité du plan de reprise des compétitions de la LFP, non finalisé à ce jour, avec les orientations du gouvernement. Un plan qui devra impérativement veiller à préserver la santé des joueurs et de tous les acteurs, qui gravitent autour des matchs (ramasseurs, stadiers, staff...), garantir l’équité des compétitions et maintenir sur le long cours l’économie de la filière."

    L’UNFP précise que «  si dans les jours qui viennent tous les doutes pouvaient être levés pour permettre une reprise dans les meilleures conditions, l’UNFP ne s’y opposera évidemment pas. Elle reste, comme depuis le début des réflexions, impliquée et à la disposition de l’ensemble des groupes de travail mis en place par la LFP afin d’analyser les différentes options pour sortir de cette crise. »

    Au cœur des préoccupations des joueurs, la crise sanitaire, mais pas seulement. Dans le sondage diffusé ce lundi par l’UNFP auprès de 1.000 joueurs professionnels, le syndicat explique aussi qu’une « les trois-quarts des joueurs redoutent une blessure en cas de reprise ».


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club