En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Retour de la CAN en hiver : la Ligue 1 impactée

    CAN

    Actus

    CAN

    Retour de la CAN en hiver : la Ligue 1 impactée

    18 janv. 2020

    Saint-Etienne, Metz, Lille et Rennes en première ligne...

    En déplaçant la CAN en été, la Confédération africaine de football (CAF) avait rendu un fier service aux clubs en ne les privant plus des joueurs africains au cœur de la saison. Mais pour des raisons évidentes de météo (ainsi que pour le pas tomber pendant la Coupe du Monde des clubs nouvelle formule), les décideurs ont fait machine arrière. Un sacré coup dur pour plusieurs clubs de Ligue 1.

    En fin de semaine, la CAF a officialisé le retour en hiver de la CAN 2021. L’année prochaine, ce n’est donc pas en été, comme cela avait été le cas pour la dernière édition organisée en Egypte que se déroulera la plus grande compétition du continent africain, mais du 9 janvier au 6 février, au beau milieu de la saison. En conférence de presse, Jurgen Klopp, s’il a dit comprendre les raisons qui ont poussé la CAF à prendre cette décision, notamment les conditions météorologiques (on se rappelle qu’en Egypte, les matchs ont eu lieu sous de très fortes chaleurs), s’est inquiété à l’idée de devoir se passer de Salah (Egypte), Mané (Sénégal) et Keita (Guinée) pendant plus d’un mois (préparation comprise) en pleine saison.

    Rennes sans Mendy, Lille sans Osimhen, Saint-Etienne sans Khazri et Bouanga !

    En Ligue 1, certains clubs ont aussi de gros soucis à se faire. Ainsi par exemple, en cas de qualification de la Tunisie et du Gabon, Saint-Etienne pourrait devoir faire sans ses deux meilleurs joueurs, Khazri et Bouanga. Paris en revanche n’a que deux joueurs africains dans son effectif : Choupo-Moting et Gueye. Le premier pourrait d’ailleurs quitter le club l’été prochain, alors que le Sénégalais sera facilement remplacé dans l’imposant effectif du club de la capitale. Selon les pays qualifiés et les joueurs retenus, le FC Metz pourrait bien être le club de Ligue 1 le plus impacté. Les Lorrains comptent en effet 12 joueur africains dans leur effectif, dont leur capitaine et meilleur joueur, Diallo (qui pourrait toutefois partir cet été), Oukidja, qui pourrait être appelé avec l’Algérie ou encore Bronn, la dernière recrue tunisienne… A Strasbourg, Thierry Laurey devra faire sans Mothiba (Afrique du Sud) mais aussi sa dernière recrue, le Ghanéen Waris. Lyon privé de Cornet, Traoré et Koné voit là une raison de plus de se renforcer à ces postes, alors que Nantes pourrait être privé de 3 joueurs en cas de qualification du Mali (Coulibaly, Traoré et Wague).

    Si Lille pourrait voir Osimhen manquer le début d’année, Rennes peut payer cher les qualifications du Sénégal (Mendy et Niang) du Mali (Traoré), de la Côte d’Ivoir (Doumbia) et de Madagascar (Morel).

    On peut se poser aussi la question : le retour de la CAN en hiver va-t-il impacter les transferts des internationaux africains ? Pour les gros joueurs dans les grands clubs, cela ne pose pas trop de problème, dans la mesure où les effectifs sont assez conséquents pour palier une absence sur 4 semaines (bien que la finale tombe quelques jours seulement avant les premiers huitièmes de finale de la Ligue des Champions), mais pour les autres ? Investir dans un joueur alors que l’on sait déjà qu’il peut être absent un bon mois au cœur de la saison peut faire réfléchir.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club