En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Retour vers le futur à Budapest...

    supercoupe d'Europe

    Actus

    supercoupe d'Europe

    Retour vers le futur à Budapest...

    24 sept. 2020

    Bayern Munich - FC Séville (21h)

    La Supercoupe d'Europe a quelque chose de lunaire. Alors que le virus circule toujours et que la pandémie continue d'inquiéter, la rencontre va se dérouler devant environ 16 000 spectateurs encadrés par des conditions sanitaires draconiennes. Une première pour l'UEFA depuis le mois de mars. La haute instance souhaitait en faire un symbole...

    C’est un match venu du futur auquel nous allons assister ce soir entre le Bayern Munich et le FC Séville. Rien à voir avec la qualité des deux équipes et principalement du vainqueur de la Ligue des Champions, parfois comparé à une formation de « cyborgs » qui marche sur tout se qui se trouve sur son passage, mais en raison des conditions dans lesquelles la Supercoupe d’Europe va se dérouler. En effet, alors que le virus circule toujours en Europe et que tous les matchs de foot ont lieu à huis clos ou avec une jauge de plus en plus basse (comme en Ligue 1), un peu plus de 16 000 spectateurs sont attendus à la Puskas Arena de Budapest (et ses 68 000 places) ce soir. Incroyable ? Mais vrai… Programmée en août, cette rencontre qui oppose le vainqueur de la Ligue des Champions à l’équipe qui a remporté la Ligue Europa, devait être le symbole d’un retour vers la normale, une ouverture vers un football moins codifié par la pandémie qui a frappé le monde en 2020. Mais les dirigeants de l’UEFA ont été un peu trop optimistes et ne se doutaient pas que le coronavirus serait encore autant actif, notamment en Hongrie où il touche plus de 100 personnes sur 100 000. Pour faire face, les autorités hongroises ont mis en place un protocole drastique, imposant des tests récents à tous les spectateurs et interdisant les contacts entre les Hongrois et les 1000 supporters du Bayern qui ont fait le voyage, ainsi que les 500 espagnols qui se sont déplacés.

    L'UEFA joue gros

    Ce qui est certain, c’est que l’UEFA joue gros dans cette affaire. En mars dernier déjà, l’instance du football européen avait été pointée du doigt par plusieurs virologues pour avoir laissé le match Liverpool – Atletico de Madrid se dérouler en présence de spectateurs, notamment 3000 espagnols venus encourager leur équipe.

    Cette rencontre, la première organisée par l’UEFA avec des spectateurs depuis mars, servira aussi de test avant la reprise de la Ligue des Champions en octobre et la suite des rencontres internationales comptant pour la Ligue des Nations.

    Match de prestige, la Supercoupe d’Europe (qui permettra quand même au vainqueur d’empocher 4,5 millions d’euros, contre 3,5 millions pour le perdant), peut devenir le 4ème trophée remporté en 2020 par le Bayern, après le titre en Bundesliga, la Coupe d’Allemagne et la Ligue des Champions, en attendant le mondial des club cet hiver. Des considérations sportives devenues pratiquement secondaires derrière l’enjeu sanitaire de cette rencontre historique.

    A noter que côté allemand, seul Pavard devrait débuter parmi la colonie française (Sané ayant pris la place de Coman), alors que Koundé, véritable révélation au FC Séville, sera bien titulaire chez les Espagnols.

    Les équipes probables

    Bayern Munich : Neuer – Pavard, Süle, Alaba, Davies – Kimmich, Goretzka – Gnabry, Müller, Sané Lewandowski

    FC Séville : Bono – Navas (cap.), Koundé, Diego Carlos, Escudero – Fernando, Rakitic, Jordan – Suso, En-Nesyri, Ocampos


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club