En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Rudi Garcia : « 5ème ou 6ème, ça ne vaut plus rien du tout ! »

    Ligue 1

    Actus

    Ligue 1

    Rudi Garcia : « 5ème ou 6ème, ça ne vaut plus rien du tout ! »

    3 mai 2019

    > Strasbourg - OM (20h45)

    Plus les matchs passent, plus la situation de l'OM est compliquée. Rudi Garcia en est parfaitement conscient et n'attend rien d'autre qu'une victoire en Alsace ce soir pour, au minimum, se rapprocher de la 4ème place.

    5 jours après la désillusion de Nantes, l’OM a l’occasion de rebondir en Alsace. Même si rien ne garantit qu’une victoire les rapprochera d’une place européenne, elle est obligatoire pour continuer d’espérer, alors que Lyon reçoit Lille (dimanche 21h), que Montpellier accueille Amiens (dimanche 15h) et que Saint-Etienne se rend à Monaco (dimanche, 17h).

    Qu’avez-vous dit aux joueurs après la défaite contre Nantes ?
    J'ai dit aux joueurs ce que je pensais. Je crois qu'ils ont compris mon mécontentement. Mais on est tous responsables de cette défaite. Je prends aussi ma part de responsabilité. Maintenant, le problème est qu'on court encore plus derrière les autres. On s'est mis en plus grande difficulté avec cette erreur contre Nantes. On était 5èmes. On est désormais 6èmes. Il faut donc déjà repenser à la 4ème place. 5ème ou 6ème, ça ne vaut plus rien du tout ! Il faut se donner les moyens de gagner à Strasbourg continuer à y croire.

    « On ne doit pas penser à son cas personnel, mais à Strasbourg »

    Qu’est-ce qui vous permet d’entretenir l’espoir ?
    Il reste quatre matches et douze points. Notre position s'est compliquée dans un contexte com-pliqué. J'aurai un oeil très attentif sur le comportement de mes joueurs. Ils portent l'écusson de l'OM. Ils ont le devoir de tout donner ! Je vais encore être plus attentif après cette défaite contre Nantes. Je vais surveiller encore plus l'attitude de mes joueurs. Mon rôle est de les protéger mais d'être aussi très vigilant pour qu'ils donnent tout par rapport à ce maillot. On ne doit pas penser à son cas personnel mais à ce match contre Strasbourg.

    Comment avez-vous perçu l’attitude de Mario Balotelli envers le Nantais Diego Carlos, qui aurait pu lui valoir une expulsion ? Vous lui avez parlé ?
    Je fais confiance aux gens. Il m'a dit que son geste n'était pas volontaire. Mais une chose est certaine. Mario est également victime de l'intelligence de ses adversaires. Moi-même, quand je jouais contre lui, je disais à mes joueurs de le provoquer pour le faire disjoncter. Mario est très exposé. Mais je le trouve plus sage et réfléchi. Il faut arrêter de tirer dans le même sens. Il ne joue pas non plus contre des anges ! Il ne doit pas répondre aux provocations. Lui n'est pas un tricheur, en tout cas. Il ne se roule pas cinq fois par terre quand il prend la moitié d'un coup ! C'est rarement lui qui dégaine le premier.

    > Pour le match de ce soir, Rudi Garcia devra faire sans Thuavin et Sarr, tous les deux blessés. En revanche, Balotelli, sorti en cours de match contre Nantes dimanche, est bien présent dans le groupe.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club