En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Rudi Garcia : « vendre chèrement notre peau »

    LIGUE DES CHAMPIONS

    Actus

    LIGUE DES CHAMPIONS

    Rudi Garcia : « vendre chèrement notre peau »

    25 févr. 2020

    > Lyon - Juventus (mercredi, 21h)

    A la veille de la réception de la Juventus, à l’entame d’une semaine exceptionnelle (derby, ½ finale de la Coupe de France …), Rudi Garcia s’est présenté devant la presse avec beaucoup de fierté et de motivation. Convaincu que ce n’est pas en jouant à 11 derrière que Lyon pourra gêner les Turinois, il pense son équipe capable de l’exploit.

    Quel est votre état d’esprit avant ce match contre la Juventus ?

    A ce stade de la compétition, il n'y a que des grandes équipes. On pensait tous que Liverpool allait peut-être gagner à l'Atlético de Madrid et que le PSG allait peut-être gagner à Dortmund et ils ne l'ont pas fait. À nous d'être capables d'être à notre maximum, et d'espérer que la Juve ne soit pas à 100 %...

    Selon vous, qu’est-ce qui peut pousser cet OL à se transcender…

    On n'a pas tout perdu parce qu'on n'en serait pas là, sinon. Il y a eu des grands matches, avant que j'arrive et depuis que je suis arrivé. Quand on dit huitième de la Ligue des champions contre la Juve, cela donne envie, et quand on voit la semaine qui nous attend, avec le derby dimanche et la demi-finale de la Coupe de France contre le PSG, cela montre la grandeur de ce club…

    Comment l’OL doit-il s’y prendre pour créer un exploit ?

    Il faudra empêcher la Juve de développer ses forces et lui poser des problèmes, parce que si on ne fait que défendre, on ne va pas gagner le match. Mais on sera chez nous, devant notre public, et on va s'aider de ce douzième homme pour trouver des forces.

    La Juve, c’est une autre dimension par rapport à l’OL ?
    Il y a des similitudes entre les deux clubs, notamment dans la qualité des présidents. Mais le but de la Juve est de gagner la Ligue des champions, alors qu'on n'en est pas là, même si on ne sait jamais ce qui peut se passer dans le football. La venue de Cristiano Ronaldo s'inscrit dans cette quête, pour la Juve.

    Alors que l’OL s’apprête à vivre une semaine exceptionnelle au Groupama Stadium, les supporters ont manifesté leur colère, ça vous a surpris ?

    Mon président et mon directeur sportif sont intervenus sur ce sujet-là. Je n'ai pas grand-chose à ajouter, mais on a été un peu surpris parce qu'on pensait qu'ils venaient nous encourager, et nous recharger à bloc pour ces trois matches. Je peux juste dire qu'on jouera à bloc pendant 95 minutes.

    Malgré ses 35 ans, Ronaldo est toujours à un très haut niveau et sera l’homme à surveiller demain…
    C’est un formidable professionnel. C'est super d’avoir un tel joueur en face de nous, même si on va essayer qu'il nous fasse moins de misères qu'à d'autres. Mais on ne peut pas avoir un plan contre Ronaldo, parce qu'il faudrait aussi un plan pour Dybala, et beaucoup d'autres. La Juve est favorite, mais on sait qu'en football ce ne sont pas toujours les plus forts qui gagnent. Il faut prendre du plaisir à jouer ces matches-là, et vendre chèrement notre peau.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club