En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    « Si le confinement est prolongé, on voit mal la saison reprendre »

    Coronavirus Covid-19

    Actus

    Coronavirus Covid-19

    « Si le confinement est prolongé, on voit mal la saison reprendre »

    11 avr. 2020

    Jean-Pierre Meurillon (président de district)

    Comme ses collègues présidents des 90 districts en France, Jean-Pierre Meurillon explique que le foot amateur s’attend à voir la saison s’arrêter là et attend le comité exécutif de la FFF le 16 avril pour savoir comment une telle décision sera appliquée.

    Comme beaucoup de Français, Jean-Pierre Meurillon attend avec impatience l’allocution du président de la République lundi soir. Et comme beaucoup, le président du district des Yvelines (un des 90 districts en France, avec environ 40 000 licenciés) ne se fait guère d’illusion et anticipe sur la prolongation du confinement. « Si le confinement est prolongé, il sera compliqué de reprendre la compétition chez les amateurs », prévient le dirigeant régulièrement en contact avec le président de la Ligue Paris Ile-de-France, lui même en relation avec le président de la FFF. « Nous avons des visioconférences hebdomadaires, nous sommes consultés », précise Meurillon qui n’a pas manqué de faire communiquer le sentiment qui prédomine : « beaucoup de parents sont réticents à l’idée de remettre leurs enfants au foot avant le mois de septembre ».

    Si l’arrêt définitif des championnats amateurs n’est plus qu’une simple formalité, confirmée demain soir par les décisions annoncées par Macron, en revanche, des centaines de clubs dans toute la France restent suspendus à la façon de gérer les résultats.

    Saison blanche, gel des résultats et attribution des montées et descentes… « Aucune décision ne fera l’unanimité », explique le patron du football dans les Yvelines. « Ceux qui sont premiers demanderont que les résultats soient entérinés et ceux qui sont derniers voudront qu’ils soient annulés… Il faudra prendre la moins mauvaise décision face à cette situation d’un caractère exceptionnel, avec sans doute beaucoup de mécontents ». En revanche, dans le cas où le choix serait le gel du classement, celui-ci sera recalculé en fonction du nombre de matchs joués, plusieurs équipes (notamment dans les Yvelines) ayant des matchs retard. « La décision finale devrait être annoncée à l’issue du comité exécutif de la Fédération, le 16 avril prochain ».


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club