En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Sochaux - Nancy, le match de la peur

    LIGUE 2

    Actus

    LIGUE 2

    Sochaux - Nancy, le match de la peur

    1 mars 2019

    Le 17ème accueille le 18ème

    Sochaux - Nancy aurait pu être un choc de haut de tableau décisif pour la montée. Au lieu de ça, c'est un véritable "match de la peur" entre le 17ème et le 18ème. Si Nancy gagne dans le Doubs, il passera même devant son adversaire !

    La fameuse formule « match à 6 points » vaut plus que jamais pour la rencontre de ce soir entre Sochaux et Nancy. Deux succès de suite pour les Lorrains, couplés à deux défaites de rang pour les Jurassiens ont transformé ce derby de l’Est de la France en une rencontre ultra capitale. Revenus à deux points de leur hôte du soir, les Nancéiens peuvent tout simplement échanger leur place dans la zone rouge avec les Sochaliens en cas de succès ! Depuis le début de l’année civile, les joueurs d’Alain Perrin ont déjà repris 5 points à leur adversaire de la 27ème journée qui comptaient 7 points d’avance à la trêve.

    Preuve de l’importance de ce match : pas moins de 750 supporters de Nancy prendront place dans le parcage visiteur de Bonal. Tous les billets achetés par le club lorrain (qui a lancé une opération spéciale pour ce déplacement) ont trouvé preneur.  

    Dès la défaite à Orléans la semaine dernière, les Sochaliens ne pensaient qu’à ce match. « On va oublier ce match et se mettre au boulot parce que vendredi prochain, c’est comme si c’était une finale, commentait Olivier Verdon, promu capitaine. « Il y a un gros match à jouer contre Nancy. Il faudra absolument prendre ces trois points ! ». Interrogé sur l’état d’esprit des Sochaliens avant ce match capital, le défenseur sochalien a été clair. « Si on n’a pas envie sur ce match, il faudrait se remettre en question. On va bien préparer la semaine. Mentalement, je pense que tout le monde sera prêt pour aller au combat ».

    Du côté de Nancy, on n’en pense pas moins. Même si Alain Perrin veut relativiser. « C’est un match important mais on ne peut pas parler de rendez-vous décisif ni de finale alors qu’il restera onze journées de championnat derrière. Quel que soit le résultat, il n’y aura rien de fait pour les deux équipes. Si on gagnait et qu’on passait devant Sochaux, on aurait encore beaucoup de chemin à parcourir. Si on se retrouvait à cinq points de Sochaux en cas de défaite, on serait encore capable de revenir ».

    C’est en tout cas avec confiance que celui qui a succédé à Didier Tholot sur le banc en octobre dernier appréhende la rencontre. « Les recrues du mercato d’hiver nous font du bien mais la construction de notre jeu a commencé depuis plusieurs semaines. Avant la trêve, l’équipe a parfois fait de meilleures choses dans le jeu que face au Gazélec, mais on a eu moins de réussite. »


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club