En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Soyez divinement magiques !

    LIGUE DES CHAMPIONS

    Actus

    LIGUE DES CHAMPIONS

    Soyez divinement magiques !

    23 août 2020

    Bayern Munich - PSG (21h)

    Il y a 50 ans jour pour jour, le PSG disputait son premier match officiel face à Poitiers (D2). Premier buteur de l’histoire du club, Bernard Guignedoux permettait aux Parisiens de ramener le nul de leur déplacement dans le Poitou. A l’époque, le milieu de terrain de poche du PSG avait 23 ans et est rentré à jamais dans l’histoire du club. Un demi siècle plus tard, un autre jeune joueur peut écrire l’histoire du club. Mais cette fois le curseur a été placé beaucoup plus haut : il s’agit de remporter la Ligue des Champions. « J’ai toujours dit que je voulais marquer l’histoire de mon pays, explique Kylian Mbappé.  On a connu plusieurs désillusions, aujourd’hui on est en finale. Ce serait une super récompense de gagner avec un club français, c’était ma mission quand je suis arrivé. » 

    Pour le PSG, il s’agit de prouver à l’Europe entière qu’il est devenu un grand d’Europe en devenant le 15ème club à remporter la Ligue des Champions (depuis la nouvelle appellation en 1992), seulement le 9ème du troisième millénaire qui a vu le foot passer dans une autre dimension. « Gagner, c’est une bonne occasion de montrer qu’on est un grand d’Europe » a prévenu le n°7 parisien face à la presse. Confiant, la pépite française est aussi assez lucide pour savoir qu’en face, le Bayern a déjà besoin de toute une main pour compter ses victoires en C1 et qu’il a remporté toutes ses rencontres de Ligue des Champions cette saison (quand le PSG compte un nul, ramené de Madrid contre le Real). « J’ai toujours rêvé de jouer contre les meilleurs. Le Bayern est une grande équipe, mais toutes les équipes ont des failles. On est contents de jouer contre une telle équipe. C’est une équipe qui n’aime pas dénaturer son jeu. » Sous-entendu : défendre et accepter de jouer moins haut pour fermer les espaces.

    C’est sur ce point qu’on attend le PSG : planter des banderilles entre des latéraux très offensifs et des centraux pas toujours très bien placés. C’est cette menace qui a fait réfléchir Flick au moment de composer son équipe… C’est aussi la problématique de Tuchel : trouver le bon équilibre pour bloquer les Allemands et les punir grâce au talent de son trio d’attaque. « Il faut trouver un bon mix entre jouer libre, avec confiance dans notre jeu, et trouver des situations clés » souligne l’entraîneur allemand avant de prévenir : « le Bayern est très fort, de manière individuelle et collective, mais il y a toujours des solutions à trouver ». Tout le défi du PSG est là, il faudra être magique !

    Les compos officielles :

    PSG : Navas – Kehrer, Thiago Silva (cap.), Kimpembe, Bernat - Marquinhos, Paredes, Herrera – Di Maria, Neymar, Mbappé

    Bayern Munich : Neuer (cap.) - Kimmiche, Boateng, Alaba, Davies - Goretzka, Alcantara - Coman, Gnabry, Müller - Lewandowski


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club