En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Stéphane Balmino : « ma chanson est en train de devenir l’hymne de l’OL »

    HORS-JEU

    Actus

    HORS-JEU

    Stéphane Balmino : « ma chanson est en train de devenir l’hymne de l’OL »

    18 déc. 2019

    INTERVIEW

    Depuis un an et demi, la chanson « Lyonnais » est diffusée avant chaque match de l’OL à domicile. Désormais adoptée par le public, elle est devenue l’hymne « officieux » du club. Rencontre avec son chanteur, le musicien-auteur-compositeur lyonnais Stéphane Balmino.

    Comment est née cette chanson ?

    Elle est née d’une idée de Jean-Christophe Hembert (comédien, metteur en scène et réalisateur, Ndlr) qui a réalisé le film du musée, une séquence de photo-montage déjà émouvante en elle-même car elle retrace toute l’histoire du club. Il m’a confié ces deux textes en me demandant d’en faire une chanson acoustique et intimiste. Elle a d’abord été posée dans le film de Jean-Christophe puis il a été décidé de la tester au stade.

    Est-ce devenu l’hymne de l’OL ?

    C’est en train de devenir l’hymne de l’OL, oui (voir ci-dessous). Cette saison, elle est bien reprise par tout le stade. Nous avons rajouté un couplet à la demande des groupes de supporteurs qui la trouvaient initialement trop courte pour en faire un hymne. Pour moi, c’est bouleversant de l’entendre au stade. Je pense qu’elle est désormais bien adoptée. A suivre…

    Est-ce la plus grande fierté de votre carrière d’artiste ?

    L’une des plus grandes, incontestablement. Je suis Lyonnais depuis toujours, j’allais au stade de Gerland avec mon père quand j’étais petit. Cela représente forcément quelque chose de très fort. Rien que d’en parler, ça me fout des frissons ! Donc oui, évidemment, c’est une immense fierté.

    Quels sont les axes de progression pour qu’elle gagne encore en popularité ? Qu’elle soit jouée plus près du coup d’envoi ?

    Je ne suis pas du tout décideur à ce niveau-là. Je sais que certains joueurs ont demandé à ce qu’elle soit en effet diffusée plus proche du coup d’envoi car ils la ressentent moins quand elle est diffusée alors qu’ils sont rentrés au vestiaire après l’échauffement.

    « Venir avec la guitare au milieu du stade et chanter avec tout le monde »

    Il faudrait aussi que les paroles soient diffusées sur les écrans ou distribuées dans les tribunes.

    Je pense en effet que ce serait très simple de les afficher sur l’écran ou de les distribuer à l’entrée du stade. Mais, encore une fois, c’est juste une idée, je ne suis pas décideur à ce niveau-là.

    Le rêve ultime, est-ce de la chanter au stade ?

    Alors là, oui, c’est le rêve ultime : venir avec la guitare au milieu du stade et chanter avec tout le monde.

    Est-ce envisageable ?

    Oui, en tout cas, si on me le propose, ce sera un immense oui !

     

    > Officiellement, ce n’est pas l’hymne de l’OL

    Pour l’instant, personne à l’OL ne veut ouvertement parler d’hymne au sujet de la chanson de Stéphane Balmino. Il faut dire que le club a été sacrément refroidi par l’échec du précédent, signé Benjamin Biolay en 2014, rejeté en bloc par le public, et vite ranger aux oubliettes. « De notre côté, on ne parle pas vraiment d’hymne du club »¸ nous répond ainsi le speaker du stade, Joffrey Dassonville. « C’est aux supporteurs de se l’approprier ou non. Cela semble être le cas aujourd’hui, mais ça ne se fait pas en une saison. » Initialement uniquement destinée pour animer un clip sur le musée du club, cette chanson a été diffusée pour la première fois au début de la saison 2018/2019. Mais elle a d’abord été passée en catimini, alors que le stade se remplissait à peine. Parfois carrément mise de côté, elle avait été formidablement mise en avant lors de l’affiche face au Barça (0-0) en huitième de finale aller de la Ligue des Champions. Depuis le début cet exercice 2019/2020, elle est systématiquement jouée au Groupama Stadium huit minutes avant le coup d’envoi. Pourtant, le club n’a jamais partagé les paroles sur ses écrans géants ou sur ses réseaux sociaux. L’OL semble attendre l’aval total de ses fans, à l’image des propos de Joffrey Dassonville : « on serait ravis si les supporteurs la chantent à l’entrée des joueurs, mais c’est toujours à eux de décider ».

    > Retrouvez cet article, ainsi que toute l'actualité de l'OL dans le magazine Le Foot Lyon, actuellement chez votre marchand de journaux.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club