En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Ecrivez sur votre club L'actualité de votre club
    Thierry Laurey : « une aventure collective »

    FINALE de la Coupe de la Ligue

    Actus

    FINALE de la Coupe de la Ligue

    Thierry Laurey : « une aventure collective »

    30 mars 2019

    > Guingamp - Strasbourg (21h)

    Derrière les propos de l’entraîneur de Strasbourg, on sent la fierté de jouer cette finale et une énorme envie de la gagner pour récompenser toute une région. Il réfute le terme de « favori ». Pour lui c’est « la finale la plus ouverte de ces dernières saisons ».

    Quel est votre état d’esprit avant de jouer cette finale ?
    Être en finale, c'est fantastique pour tout le monde, le public, les joueurs, le staff, le club... Cette Coupe de la Ligue, c'est une aventure collective. On sait qu'on devra coucher une liste de 18 noms sur la feuille de match et qu'il y aura des joueurs déçus, mais nous sommes dans l'esprit de ramener un trophée à 23. Pour un tel événement, l'individu s'efface au profit du collectif. Nous espérons être récompensés avec la victoire bien sûr, mais quoi qu'il arrive, la finale de la Coupe de la Ligue est une étape supplémentaire dans la progression du club. Ça va nous servir pour la suite.
    Le classement du club en Ligue 1 ajouté au superbe parcours pour en arriver à cette finale font de Strasbourg le favori de la finale…
    Non, il n'y a pas de favori. Notre parcours est surprenant, on ne s'attendait pas à être là en début de saison, surtout au vu du tirage à chaque fois. On a sorti Lille, Marseille, Lyon et Bordeaux, ce qui prouve que le classement n'a rien à voir dans l'histoire. Les matchs de Coupe n’ont rien à voir avec le championnat. Une finale entre deux équipes hors top 4 de la Ligue 1, c'est du 50-50. Guingamp aura sa chance et nous aussi.

    « Très peu de clubs en France ont la chance d'avoir des supporters aussi présents, amoureux »

    Quels seront les ingrédients pour gagner alors ?

    Il faut être concentrés, essayer de ne pas surjouer, de bien appréhender ce match. Mieux que l'adversaire. On respecte cette équipe. On parle beaucoup de notre parcours, mais Guingamp en a fait un de haut niveau, en allant se qualifier à Nice, au Parc, puis en sortant un Monaco qui commençait à bien tourner avec des recrues. Cette finale de Coupe de la Ligue est la plus ouverte de ces dernières saisons.
    En Alsace, cette finale a déclenché un énorme engouement, comment le vivez-vous ?
    On sent une formidable attente du public, mais il n'a pas attendu que l’on soit en finale pour nous soutenir. Nous sommes habitués à la présence de nos supporters. Quand on joue à domicile, c'est un plaisir à chaque fois. C'est plus qu'une ambiance, c'est une atmosphère que l'on ressent avant le match et même dans la semaine. Nous avons un feeling intéressant avec ces gens et n'avons pas envie de les décevoir. Très peu de clubs en France ont la chance d'avoir des supporters aussi présents, amoureux. Il faut vivre en Alsace pour voir ce que cela représente.

    Cette finale, c’est une belle façon de les remercier…

    On revient de tellement loin ! Ce public a tellement été sevré de football de haut niveau avant la remontée du club, que les gens ont envie de vivre ça. L'histoire du Racing est suffisamment riche pour que les gens veuillent revivre de tels moments.

    Ça met une certaine pression…

    Il faudra donc être à la hauteur de l'événement. Quand 25000 personnes se déplacent, ça veut dire quelque chose. Si on l'emportait, ce serait formidable. Partager des émotions avec notre public, on sait ce que c'est.


    Vous avez aimé cet article ? Faites-le savoir !


    Votre article dans

    Ecrivez sur votre club